THOUGHTS ON FEMINISM

samedi 18 janvier 2014

Quand il s'agit de parler de sujets qui me tiennent à cœur, qui me gênent ou qui m'angoissent, je perds facilement mes moyens.
Non pas que je n'aime pas argumenter ou discuter, mais j'ai tendance à m'emporter viscéralement quand mon "opinion", mon avis ne paraît pas convaincant. Je ne parle pas de déterminer quel est le meilleur film de Wes Anderson (Rushmore selon moi), mais de choix de conscience, de vie.

J'ai arrêté de répondre à ceux qui critiquent mon végétarisme, j'ai viré les quelques "amis" facebook qui publient des liens foireux du genre "famille de glandeurs au RSA qui gagne plus que la valeureuse famille qui travaille", et j'ai commencé à réfléchir aux frontières entre la blague de pote et le sexisme et machisme ordinaire. 
Tellement ordinaire qu'il passe souvent inaperçu. Une voiture fait une manœuvre douteuse, c'est sûrement "une femme au volant"; Machin ne veut/peut pas faire quelque chose, c'est "une gonzesse"; Machine est de mauvaise humeur "t'as tes règles?", et je vous épargne quelques réflexions douteuses de touristes douteux entendues à mon boulot. (peu importe ce qu'ils disent, je réponds toujours "Je vous demande pardon?" ce qui les déstabilisent. Bande de nazes.).

Je n'aurais jamais pensé devoir me battre pour mes droits. Je veux dire, je suis née en 1984, dans un pays développé, sans guerres ou drames qui peuvent obscurcir la vision humaine. Les femmes ont le droit de voter depuis longtemps (ah, en fait, pas si longtemps que ça), ont accès à la contraception et à l'IVG (ah, en fait c'est pas si facile que ça), sont aussi bien représentées que les hommes dans le cinéma par exemple (non ça c'est pas vrai du tout) et ne sont pas du tout influencées par des modèles d'apparences au quotidien et ne se font jamais harceler dans la rue/le métro/au boulot (là, je déconne vraiment). 
Et puis la violence, psychologique, physique, sexuelle, avec des chiffres qui me font mal: "Chaque année, 201 000 femmes âgées de 18 à 59 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire intime. [...] Chaque année, 83 000 femmes âgées de 18 à 59 ans sont victimes de viols ou de tentatives de viol. De la même manière que pour les chiffres des violences au sein du couple présentés ci-dessus, il s’agit d’une estimation minimale." 

Voilà, voilà. Peu réjouissant, hein? Il y a quelques mois, un guignol de la radio a enfoncé le clou en banalisant l'agression/harcèlement de rue dans une vidéo aux millions de vues (à voir et à lire chez Madmoizelle). Et juste avant Noël, ce sont les femmes espagnoles qui ont subi un retour en arrière magistral avec cette réforme de la loi sur l'avortement, qui le rend illégal si le fœtus n'est pas le fruit d'un viol ou s'il présente un grave danger pour la vie de la mère. Un petit retour dans le passé de 30 ans, comme ça, cadeau, comme si l'IVG en lui même était déjà une partie de plaisir.

Tout ça fait que je n'ai aucune appréhension de le dire: je suis féministe.

Et non, ça n'est pas un gros mot. Merci d'oublier les clichés douteux: non, pas de brûlage de soutiens-gorges, pas de jalousie des hommes, pas de machisme inversé... J'ai envie d'avoir l'espoir d'une égalité sur le plan humain, de plomber les idées reçues, de ne pas croire que ton genre détermine ton chemin de vie, de conserver et de faire progresser les droits des femmes... En fait, tout ça me paraît tellement NORMAL. Je veux dire, c'est logique non? Mais ce n'est pas si simple. Le formatage depuis notre enfance, les clivages qui subsistent entre les genres, tout ça ne disparaîtra pas du jour au lendemain. Autant y mettre du sien dès aujourd'hui.

Et si c'est difficile d'y croire, que tu ne te sens pas prête à remettre en question le fait que d'avoir des seins fait penser à certaines personnes que tu es inférieure à eux, fais comme Kate Nash.


Vous pouvez lire en plus: 
- L'excellent article "Le syndrome de Cassandre" de Timtimsia
- Messieurs, l'égalité homme-femme ne se fera pas sans vous sur Madmoizelle, parce que c'est vrai.
- Le tumbl "Who needs feminism", et on a tous une bonne raison.
- Les filles ont moins d'humour que les garçons, ah bon? 
- 15 mauvaises raisons de ne pas être féministes toujours chez Madmoizelle ♥
- Anti Féministe? par la Fille H

17 commentaires

  1. OUAIS!!!!
    C'est tout. Ouais, ouais, ouais!
    Dernièrement, je suis en train de lire "La ressemblance des sexes", qui rassemble 5 essais d'Elisabeth Badinter. Très intéressant, pour remettre tout ça dans le contexte et avoir une vision plus "historique" de la problématique.
    :)
    Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais aussi! Je rajoute le livre sur ma "liste de livres à lire en 2014". Tu me diras si ça t'a plu!

      Supprimer
  2. Très bon article, on ne le dira jamais assez malheureusement!
    Je me permets de te laisser le lien de deux articles que j'ai écrit sur le sujet il y a quelque temps: http://lafillehorizontale.blogspot.fr/2013/09/anti-feministe.html
    http://lafillehorizontale.blogspot.fr/2013/10/tu-seras-un-homme-parce-quune-fille-ca.html
    Bonne continuation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je me suis permise de rajouter un lien vers ton article Anti Féministe à la fin de l'article :)

      Supprimer
  3. Je suis tellement d'accord ...
    C'est affligeant, quand on fait un pas en avant, on fait deux pas en arrière, y'en a marre. Comment ça se fait qu'encore actuellement il y ait des choses fondamentales comme l'égalité des salaires à poste et compétence égale qui ne soit pas appliquées ? C'est inexplicable.

    On dirait que finalement on nous roule dans la farine depuis le début en nous disant que c'était avant qu'on discriminait, c'est avant que les noirs étaient esclaves, c'est avant quand on était pas des gens bien civilisés que toutes ces horreus existaient, mais maintenant rassurez vous, on a grandi et appris de nos erreurs, bien sûr que les noirs ont les même droits que les blancs. Bien sûr qu'on arrête de génocider des peuples.

    Foutaises -_-

    Le féminisme, c'est finalement un autre mot pour dire anti-discrimination. Que ce soit une histoire de genre, de couleur de peau, de religion ou autre.
    Finalement qui a le droit de se proclamer cohérent si il est féministe mais qu'il est homophobe ?
    La discrimination c'est une seule et même chose pour moi.

    Et celle perpétrée contre les femmes est peut être plus discrète et insidieuse que les autres puisque planquée sous des blagues. C'est fatigant. Les humains ne veulent pas grandir.

    Je lis un super blog qui traite beaucoup de féminisme avec vraiment beaucoup d'humour. Si tu aimes les articles de Madmoizelle sur e sujet, alors tu vas adorer ce blog : http://cafelanguedepute.canalblog.com/
    Elle publie de moins en moins souvent, mais chaque article même un peu ancien est une vraie pépite, ça fait rire et ça révolte en même temps. C'est chouette et en même temps ça donne vraiment envie de taper du poing sur la table ! J'espère que tu aimeras, bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le terme anti-discrimination. C'est un seul et même combat, contre tous ceux qui pensent que les êtres humains ne se valent pas, que ce soit par rapport à leur genre, à leur couleur de peau, à leur sexualité... Contre tous ceux qui veulent créer des fossés dans les relations humaines.
      Merci pour ton lien, je vais m'empresser d'aller lire ses articles :)
      Bisettes!

      Supprimer
  4. Merci bcp pour ton article, je suis entièrement d'accord et je déplore la dimension péjorative qui est associée au féminisme ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Je la déplore aussi, même dans les générations plus jeunes, qui "par habitude" ou formatage va associer le féminisme à quelque chose de péjoratif.

      Supprimer
  5. Merci pour cet article qui reflète exactement ma façon de penser. Autant je ne supporte pas les femmes qui sont "anti-femmes", qui ferment les yeux et qui s'en foutent, autant je ne supporte pas les femmes "macho" et anti-hommes. Il y a un juste milieu à tout et dans ce cas, le juste milieu c'est l'égalité. Pas d'hommes ni de femmes, juste des êtres humains placés exactement au même niveau :). Et quand je tiens ce genre de discours, tout le monde pense que j'ai fumé un joint made in BisounoursLand et ça m'attriste pas mal quand même (plus que ça ne m'énerve, c'est dire).
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord! Le juste milieu c'est l'égalité. C'est ce à quoi j'ai associé le féminisme, l'idée d'une égalité (qui me paraît sacrément logique) entre les hommes et les femmes. Dans mon entourage, en dehors de la blague potache, j'ai l'impression que les esprits évoluent quand on a l'occasion d'en parler (enfin quand j'arrive à rester calme!). Des bisous <3

      Supprimer
  6. Eh bien ça c'est bien dit, et ça fait du bien de le lire! Je suis à deux doigts de le copier/coller et de l'envoyer à tous mes contacts facebook (ah, tiens, non, je n'ai plus facebook, je ne pouvais plus supporter les revendications parfois douteuses, souvent déplacées, des dizaines de personnes que je connaissais à peine, de loin, et tout ce brassage de vent me soulait).
    Tu as raison Louise, être féministe ce n'est ni une tare ni une provocation, juste des droits à défendre face à des mentalités trop oublieuses. Je te soutiens à 200% là dedans, et tu m'as regonflée à bloc pour la semaine. Je crois que le prochain apéro avec les potes va être mouvementé donc... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends pour facebook... J'ai viré les 4 ou 5 débiles qui me polluaient, mais y a des fois où je me dis que je m'en passerais bien... En tout cas, je suis contente de t'avoir motivé pour la semaine et pour les apéros à suivre ^_^ Des bisous ma jolie <3

      Supprimer
  7. Je valide à 200% !
    C'est stupide, on a l'impression que ce genre de choses est évident pour tout le monde... Et bien souvent on tombe de haut :(
    Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aimerais que ce soit plus évident, mais comme tu dis on tombe (trop) souvent de haut ... Merci à toi!

      Supprimer
  8. Un grand High Five pour cet article ! Parfois, je trouve même le mot "féministe" fou... Comme si c'était étonnant et en dehors de la normalité de vouloir prétendre à une égalité entre les sexes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. EXACTEMENT! Il ne devrait même pas exister! Ça devrait être logique!

      Supprimer
  9. Je valide et revalide ! Je ne comprends même pas qu'on soit encore obligé de faire ce genre d'article ! ça me dé becque .... Et je ne parle pas de la journée de la femme ...

    RépondreSupprimer

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.