LOUISE N.
Depuis 2009, je bloggue à la cool sur a pirate’s life for me et partage avec vous mes aventures au bout du monde et juste à côté de la maison, ma passion pour les teen movies, les ciels roses et les glaces italiennes, et des inspirations piochées dans mes livres, films et albums préférés.

SURVIVING CHRISTMAS


A quelques jours des fêtes de fin d’année, les effluves de cannelle et de sapins illuminés d'or et d'argent embaument l’atmosphère, tandis que l’on se réjouit collectivement de ce moment magique et fédérateur.

Oui mais non.

Pour de nombreuses personnes, le mois de décembre et particulièrement Noël est une période compliquée; des réveillons foireux aux souvenirs traumatisants, il y a beaucoup d’histoires malheureuses bien loin des clichés des téléfilms de saison. Et alors que la luminosité décline et que la pression sociale augmente, l'angoisse et l'anxiété prennent le dessus, deux mots tabous dans l'injonction au bonheur véhiculé pendant les fêtes. 

Parce que mon optimisme de sagittaire est légendaire mais que mélancolie est mon second prénom, voici quelques conseils pour tenir bon pendant les fêtes : 

NE PAS CULPABILISER

Il y a mille et une raisons de broyer du noir à Noël : se sentir seul et loin de ses proches, posséder un compte en banque tout pourri, vivre le manque d'un deuil ou d'une rupture, être nostalgique de la magie des Noëls enfantins, angoisser du temps qui passe, culpabiliser de trop manger quand on est victime d'un trouble alimentaire, être en conflit avec sa famille... Toutes ces justifications et celles que j'ai oubliées sont valables : vous êtes valables
Il ne doit pas avoir de honte à ressentir des émotions négatives, même si elles semblent faire un peu taches dans le tableau festif ambiant. Elles sont naturelles et partagées par bien plus qu'on ne pense, il ne faut donc pas craindre d'être incompris.e et oser en parler. Et non, cela ne fait pas de vous le Grinch, promis. 

BIEN PRÉPARER SON COUP

A la déprime saisonnière s'ajoute généralement un bon paquet de stress lorsque vient le moment de planifier pour Noël.
Vous organisez le réveillon? Faites des listes, des dizaines de listes si il faut, mais ne vous laissez pas ensevelir sous une montagne de post-it. Restez chill et soyez sûr.e.s qu'aucun oubli ne se mettra en travers de votre belle soirée, que vous aurez amplement mérité. Et n'hésitez pas à demander un coup de main, la plupart du temps vos proches n'attendent que ça.
Vous partez dans votre famille et ça se passe bof-bof? C'est un concours national à la maison de vous reprocher votre situation familiale ou professionnelle, vos choix alimentaires, vos orientations sexuelles ou politiques, bref, tout ce que vous faites n'est jamais assez bien pour eux? Il est temps de préparer sa valise à réconfort : embarquez vos livres et films préférés, de quoi grignoter si pour vous le foie gras ça ne passe pas, les habits dans lesquels vous vous sentez le mieux pour briller ou pour être cosy, emportez avec vous tout ce qui vous permettra d'être apaisé.e.
Vous n'avez aucune thune pour faire des cadeaux? Déjà dites vous que pas un jour ne passe sans que la société de consommation soit décriée pour son impact négatif, pour le moral et pour la planète. Soyez imaginatifs! J'ai vu passer des dizaines d'articles de blogs trop chouettes pour fabriquer des cadeaux trop cools : cosmétiques maison, bocaux à recettes, bons pour des sorties... Et ne culpabilisez pas si vous n'avez pas le temps ni l'envie et que vous achetez trois merdouilles chez Action au dernier moment.

CRÉER SES PROPRES TRADITIONS

Christmas is cancelled! Au lieu de s'embourber dans la tristesse et la nostalgie comme Artax dans les marécages de la mélancolie (never forget ;_;), redonnons un sens à Noël en se réappropriant l'évènement : changer d'air, au bout du monde ou pas loin de chez soi, s'investir en étant bénévole dans des assos, prendre du temps pour se faire plaisir ou se découvrir une nouvelle passion, pratiquer une activité créative... Parce que dans quelques jours, quand les sapins dessécheront sur les trottoirs et que tout le monde sera passé à autre chose, vous vous rappellerez de ce Noël comme étant l'un des plus cools que vous ayez passé récemment. Trouver son propre équilibre dans cette période éprouvante est plus qu'encourageant pour l'année qui débute!
Ma tradition à moi : le 25 décembre, je ne fais rien. Nada. Pas de repas ni de déplacements, (si ce n'est au bout de la rue pour voir la mer et encore si il fait beau), juste mon amoureux et moi, un film sympa, du chocolat et du repos. Des années que ça dure et ça n'est pas prêt de changer!

DEMANDER DE L'AIDE

Tous mes supers conseils de psychologue de comptoir n'ont rien donné? Ne lâchez pas l'affaire pour autant. Parlez-en et confiez vous, à vos proches, amis, famille, collègues (ou moi si tu veux m'envoyer un mail), ou à des professionnels si ça ne suffit pas : consultez votre médecin généraliste ou un psychologue si la déprime de Noël a raison de votre moral et de votre santé, comme une personne sur quatre dans les pays occidentaux (c'est pas moi qui le dit c'est internet). Il existe des services de soutien téléphoniques, anonymes et gratos, 24h sur 24h et tous les jours de la semaine, comme la Croix Rouge 08 00 85 88 58, SOS Amitié (oui comme le film mais bon hein on va pas chipoter) 09 72 39 40 50, Suicide Écoute 01 45 39 40 00. Les choses s'arrangent, c'est promis

Et si pour vous c'est tout le contraire, que vous vivez votre meilleure vie dès le 1er décembre et que vous êtes arrivés sur le blog malencontreusement, ayez une petite pensée et un bonus d'empathie pour ceux pour qui c'est plus compliqué, ils vous en seront reconnaissants.

En guise de conclusion à cet article que j'espère positif, je voudrais ajouter que toutes ces recommandations s'appliquent également à la soirée la plus infernale de l'année : le premier de l'an. Bisous! 

Commentaires

  1. Une écriture parfaite et tellement vrai !
    Un grand bravo. .

    RépondreSupprimer
  2. Tellement ça. Laisse moi penser à t'écrire un mail quand je serai chez les beaux parents 💩👍🏼

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire