ROAD TRIP USA ☆7 : SALVATION MOUNTAIN & SLAB CITY - SAN DIEGO

lundi 6 octobre 2014

Il y a presque un an maintenant, je me réveillais à Slab City.


Perdu au milieu de nulle part dans la désertique Californie du sud, entre les Chocolate Mountains et un champ de tir de l'US Army, ce no man's land appartient à tout le monde et à personne. Ancienne base militaire abandonnée depuis la Seconde guerre mondiale, ce lieu hors du temps est devenu le repaire de ceux qui sont sortis de la société : pas de règles, pas de taxes, mais aussi pas d'eau ou d'électricité. Panneaux solaires et système D sont indispensables pour ceux qui vivent ici. Les règles de camping? Premier arrivé, premier servi. On y croise des vieux hippies, des retraités camping-caristes à plein temps, des squatteurs de passage, des familles, des voyageurs, et beaucoup de gens comme vous et moi mais qui ont choisi de vivre "libres". Ces "Slabbers", comme il se nomment, vous en avez déjà vu quelques uns, dans le film Into The Wild: ce n'était pas des figurants qui acclamaient Emile Hirsch et Kristen Stewart, mais les habitants de cette communauté singulière. (à revoir ici)


Nous avions découvert Salvation Mountain en fin de journée, après avoir traversé l'Arizona pour rejoindre la Californie. Nous étions fourbus, émerveillés et un peu paumés aussi. Alors que le soleil se couchait, il fallait que l'on choisisse un endroit pour passer la nuit; après avoir tourné quelques minutes sans trop savoir où aller, nous nous sommes arrêtés pas trop près de nos quelques voisins de passage et habitants, mais pas trop loin non plus.
Une assiette de pâtes à la tomate plus tard, exténués, nous nous blottissons dans le van quand des coups de mitraillettes retentissent au loin, dans la nuit. Ah, oui, c'est vrai, le camp militaire d'à côté. Alors que Julien s'endort rapidement, je reste les yeux grands ouverts: tout ce silence me paraît assourdissant et être là, au fin fond de nulle part, un peu angoissant. Mais la fatigue prend le dessus, et je sombre finalement dans un sommeil profond.



Le jour qui se lève permet de voir notre campement de fortune d'un œil nouveau; le buisson à côté duquel nous avons dormi a quelque chose d'accueillant et de réconfortant. Le petit déjeuner et un brin de toilette plus tard, il est temps de reprendre la route et de rejoindre la côte. Nos voisins nous sourient et nous saluent au passage, et on regretterait presque de ne pas rester plus longtemps. Un dernier coup d’œil émerveillé sur Salvation Mountain, et direction San Diego.



Je suis toujours heureuse de retrouver le bord de mer. Ici, je suis particulièrement heureuse de retrouver les phoques de La Jolla que nous avions déjà rencontré lors de notre première visite de la ville en 2012. Ils sont toujours aussi mignons, odorants et dodus. Nous flânons, prenons notre temps: tout est plus cool quand tu ne sais pas où tu vas dormir le soir (en l'occurrence, dans une rue au bord de la mer où on a absolument pas le droit de dormir) et que ta seule préoccupation est de localiser les toilettes et douches publiques.





Nous découvrons la plage de Pacific Beach où les surfeurs se régalent des vagues de fin de journée. Sous la lumière incroyable du soleil couchant californien, et après cette semaine sur la route, je suis la plus heureuse. Mon histoire d'amour avec la Californie n'est pas prête de s'arrêter.









11 commentaires

  1. Réponses
    1. Moi aussi! Tu crois qu'ils peuvent nous faire une expatriation de groupe?

      Supprimer
  2. Ah vous me faites rêver en ce mardi matin ! J'ai tellement envie de repartir en voyage, j'ai l'impression que ça fait une éternité (alors qu'en fait nan :x) Des bécots ma doucette <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait du bien de rêver... En me replongeant dans les photos, je n'avais qu'une envie: repartir! Des bécots aussi <3

      Supprimer
  3. J'ai toujours un grand plaisir a lire les histoires de voyages sur la côte ouest, mais je ne connaissais pas ce coin-là. Les couleurs sont superbes et ça donne juste envie de partir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet endroit est tellement magique! Je pense qu'on pourrait passer une vie à explorer la côte Ouest américaine!

      Supprimer
  4. Tes photos me rappellent un peu les miennes que j'ai prise en Californie sur les routes pour aller chercher de l'essence haha
    J'adooore tes photos qui sont très jolies
    Plein de rêve dans ma tête là <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, et contente d'avoir pu te rappeler de bons souvenirs <3

      Supprimer
  5. Tes photos sont si belles, j'ai teeeeeeellement envie d'un bon gros road trip dans les fly-over cities américaines <3

    RépondreSupprimer

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.