COLÈRE: NOM FÉMININ

mardi 13 mai 2014

Il y a des projets, des idées, des espoirs qui méritent notre soutien. Parce qu’il n’est pas normal d’avoir peur de marcher dans la rue.

Colère : Nom féminin, c'est une association qui tente par ses petits moyens de faire quelque chose. Et qui a besoin de vous. Pour chaque achat réalisé, TOUS les bénéfices partent à une association de lutte contre le harcèlement de rue, de lutte contre les violences faites aux femmes, de lutte contre les violences faites aux LGBT...

Derrière Colère: Nom Féminin, il y a Laura. Elle a accepté de nous parler un peu de son association que j'aime déjà de tout mon cœur.

"Dans un train Nantes- Paris (cliché mais vrai), c'est venu comme ça, je cherchais depuis un moment (depuis la deuxième agression de Jack Parker exactement) un moyen d'apporter un petit caillou à l'édifice contre le harcèlement de rue. L'année dernière, en pleine journée et sur un grand boulevard, un homme m'a bousculé en m'insultant de "viande à viol", ça m'a vraiment fait un électro choc.
Alors j'ai gribouillé tout ça, j'ai expliqué le projet à mes proches ami(e)s qui ont tout de suite été enthousiastes et de bons conseils. J'ai fais des recherches sur les assos, et je me suis entourée de 9 nanas que j'aime énormément et dont je sais qu'elles sont toutes engagées de façons différentes contre le harcèlement de rue. Avec leurs conseils et notre motivation, tout s'est mis en place rapidement. Cécile, une de la troupe, a composé le premier slogan. Une séance photo est prevue avec toute la troupe histoire de marquer le coup."
La boutique ouvre aujourd'hui, et je ne peux que vous conseiller de vous ruer dessus, parce qu'on a toutes et tous un message à faire passer. Le respect, c'est ce qui peut nous arriver de mieux, et si un débardeur ou un sac peut le susciter, c'est encore mieux. Et si tu peux pas ce mois-ci, rejoins et partage la page facebook.

"Mes attentes ? Que ça marche. Que je puisse faire un gros chèque à une association et me dire "on l'a fait, tous ensemble". Voir des debardeurs de l'asso partout et me dire "putain, ces gens soutiennent une sacrée cause". Je suis vachement fière des premières réactions, il faut que ça marche. Ca doit marcher. Il faut nous souhaiter que ça marche.
Nous sommes des femmes ET des hommes qui cherchons juste le respect et l'égalité. Pas les unes contre les autres mais tous ensemble.
Parce qu’on ne se laisse plus faire.
Parce que personne ne devrait avoir peur."

8 commentaires

  1. j'trouve l'idée super chouette, mais du coup j'me demande si c'est pas une provocation "extrême" dans le sens où si un mec veut tester si on est vraiment prête à taper il va le faire, le sac/le tee va lui donner encore + envie. enfin moi j'ai bcp du mal à réagir quand on me dit quelque chose, et j'pense que si quelqu'un me touche je serai paralysée, donc clairement il est pas pour moi ce sac. mais même une fille qui ose taper, j'me dis qu'elle a pas besoin de sac?
    mais là, voilà, j'trouve que le sac ou le tee sont pas dissuasifs du tout, au contraire, j'trouve que ça donnerais au mec encore + envie de le faire pour voir notre réaction. :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, je suis à l'origine de cette asso :)
      Votre message est tout à fait compréhensible et pensé. En fait, on précise bien que le débardeur ou le sac peut être porté "en privé". Plusieurs de mes amies vont le prendre pour le sport, pour courir, pour bricoler. Le sac va servir de sac de piscine ou de plage...
      Certaines vont l'assumer et le montrer en ville, d'autres non. Je pense qu'il y aura des réactions, mais je pense aussi qu'il est temps de ne plus être paralysée. Et une "fille qui ose taper", c'est une femme qui se défend, à la base :)
      Si un homme est capable en lisant un débardeur de tester nos réactions, alors il est clairement dans la catégorie harceleur, et ça, moi, je ne veux plus en voir.
      C'est un geste militant, mais on peut militer en payant le débardeur et en faisant juste des soirées pyjamas avec. CA reste un geste qui compte.

      Supprimer
    2. Coucou Irma! Je comprends que tu puisses avoir peur de la réaction de "sales types". Dans ma province, je suis bien moins confrontée au harcèlement de rue que dans des grandes villes, donc je ne crains pas vraiment de me promener avec! Et comme dis Laura, peu importe si tu le portes chez toi ou en extérieur, cela reste un don et c'est déjà beaucoup!
      Des bisous ma jolie <3

      Supprimer
  2. L'initiative est remarquable et je trouve que ton soutien est honorable. Tu as raison de prendre position pour ce genre de combat, c'est important, loin d'être acquis...
    A mon petit niveau, avec mes élèves, j'essaie de lutter contre ça, de leur apprendre l'égalité, pas dans les mots ou la théorie, mais concrètement. Parfois, on voit des parents d'élèves se comporter de manière... limite, et inculquer à leurs enfants des attitudes déjà hyper sexistes et irrespectueuses envers la Femme... qu'est-ce que ça peut me mettre hors de moi...
    Le slogan que tu as choisi de présenter dans ton billet est vraiment bien trouvé. Je garde tout ça en tête, car ça m'intéresse bien, comme combat. Et quand je me dis qu'une pacifiste comme toi prends les armes et s'insurge, je sais que ce n'est pas "pour rien", je trouve ça d'autant plus motivant et révélateur.
    Bise à toi! Belle semaine,

    Zadig

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie <3 Il est malheureusement tellement facile et courant de relever des attitudes et des gestes sexistes que ton travail avec les générations futures est déjà super! Je trouve ça important de rappeler au quotidien qu'avec plus de respect les uns envers les autres, l'égalité entre hommes et femmes pourrait être ce qu'elle devrait être: logique et naturelle!
      Je t'embrasse!

      Supprimer
  3. Un blog que j'ai dévoré cette semaine : le projet Crocodiles de Thomas Mathieu, qui résume assez bien le problème et donne quelques clés...

    http://projetcrocodiles.tumblr.com/

    RépondreSupprimer

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.