THOUGHTS ON HAVING CHILDREN

lundi 17 février 2014

(oui je mets beaucoup de titres en anglais et du blabla en français, mais bon voilà,me jugez pas, godammit)

Dix ans d'amour et la trentaine qui approche, telle est l'équation magique pour avoir droit au "C'est pour quand?" souriant et décomplexé dans les repas de familles/repas avec les copains/repas tout court.

Ne nous méprenons pas: je n'ai rien contre les enfants, au contraire. Ceux de mes amis sont tellement mignons, gentils et adorables; comme des chatons qui apprendraient à parler. Ils me font des sourires, parfois des câlins même si je suis souvent jalouse de leurs petites robes taille 3 ans. Ils comblent leurs parents de joie, de bonheur et d'émotions qu'ils n'avaient jamais ressentis avant. Mais voilà, moi, pour l'instant, je ne veux pas d'enfants.


Ça peut paraître un peu égoïste, un peu immature. Et pourtant, je pense que c'est tout le contraire. Si il y a bien un domaine où il ne faudrait s'imposer de normes, c'est bien celui de la famille.
J'aime beaucoup la vie que nous avons, mon amoureux, nos chats et moi. J'aime pouvoir partir en voyage sur un coup de tête. J'aime pouvoir aller boire une bière à la sortie du boulot. J'aime aller à des concerts presque toutes les semaines. J'aime me coucher tard et me lever quand j'en ai envie. J'aime passer mon temps libre à rigoler avec mon boyfriend/faire des barrettes/lire/écrire/regarder des séries/faire des gâteaux. J'aime pas trop le bazar récurrent qu'il y a dans ma maison, mais hé, c'est comme ça.

Concrètement, aujourd'hui, il n'y a pas de place pour un baby, pas de place pour ajouter un nouvel amour dans notre vie. Je ne dis pas que ça n'arrivera pas, au contraire, mais je ne m'imposerais pas un changement radical de mon existence parce que "j'ai l'âge", "l'horloge tourne", "ça change rien d'avoir des enfants". Je ne pense pas que ce soit la suite logique d'une vie (tout comme l'achat d'une maison, ou le mariage "pour faire bien", mais ça c'est une autre histoire), mais que ce doit être un choix d'amour personnel dicté par tout sauf une norme.

Le jour où nous serons prêts à devenir parents, nous le sentirons au fond de notre cœur. En attendant, continuons à cultiver notre bonheur et à faire de notre vie celle dont on a rêvé.
Et profitons des adorables Rosette, Léonie, Capuçine, Rebekah, Emie, Anna, Line, Alix et autres babychoux qui nous enchantent font la fierté de nos amis!

Edit du 24 août 2014: 
A lire en plus: 
What It Really Feels Like To Be A Childfree Woman: un article intéressant sur le Huffington Post avec (miracle) des commentaires sensés!

32 commentaires

  1. "Ça peut paraître un peu égoïste, un peu immature. Et pourtant, je pense que c'est tout le contraire. Si il y a bien un domaine où il ne faudrait s'imposer de normes, c'est bien celui de la famille." AMEN !

    Je ne veux pas d'enfants, jamais. Et je n'aime pas trop les enfants à vrai dire (enfin si mais il faut qu'ils soient calmes, mignons, rigolos, pas pleurnichars, qu'ils sentent bon et qu'ils ne vomissent pas, haha). Alors évidemment, l'idée de créer un petit machin dans l'amour qui ressemblerait aux deux et qui serait comme une sorte de symbole, c'est beau. C'est beau dans l'idée mais pas dans la pratique, à mon sens. Je préfère les chats :D

    Non, plus sérieusement, je ne me vois pas maman. Un enfant, c'est pour la vie et c'est trop de pression pour moi que d'être responsable d'un autre être humain que moi-même jusqu'à ma mort. Je préfère être une Mary Poppins - c'est ce que je dis toujours quand on me dit "mais pourquooooi ? c'est si beau les enfants !". Je préfère m'occuper des enfants de mes proches, de mes copines, de temps en temps. Etre une genre de nanny chez laquelle on aime aller parce qu'on s'amuse bien avec elle. En somme, je ne veux pas les inconvénients.

    La société trouve que refuser la maternité c'est égoïste et comme c'est dans "l'ordre des choses" que de procréer, beaucoup de gens partagent cette opinion. On te dit : tu changeras d'avis, tu verras c'est merveilleuuuux, mais une vie sans enfants, c'est une vie ratée, mais c'est horrible, pense à tous ces gens infertiles (comme si tu devais faire des enfants à leur place pour compenser) et bla bla et bla bla. Moi je pense que c'est le contraire. Combien de couples font des enfants pour donner un sens à leur vie, combien s'accrochent à leurs mômes en projetant sur eux tous leurs rêves inassouvis, combien se séparent au cours des 5 premières années de la vie de leur enfant parce que ça a chamboulé leurs couples ? Ça me fait halluciner car selon moi, il faut être un humain bien accompli et heureux pour faire des enfants. Il faut avoir fait ce que l'on avait envie de faire avant de se lancer dans cette aventure sans retours. Et pas faire des mômes parce qu'il faut faire des mômes.

    Ma gynécologue est comme ça. Nataliste à fond les ballons. Elle est gentille, douce, hyper compétente mais qu'est-ce qu'elle me gonfle avec les enfants : vous avez 26 ans, en couple depuis 7 ans, vous n'y songez pas ? Bon, toujours pas de projet bébé ? Quand vous serez enceinte vous, bla bla ? J'en peux plus. Je ne lui ai pas dit que j'en voudrais jamais de la vie parce que finalement ça ne la regarde pas et que j'ai pas envie d'entrer une énième fois dans ce débat : faut-il ou ne faut-il pas avoir des enfants ?

    On laisse tranquille les femmes qui en ont. J'aimerais bien qu'on laisse aussi tranquille celles qui n'en ont pas par choix. Sans les culpabliser. Mais ça, c'est encore un autre débat :)

    Bises Louise <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi sur cette espèce de culpabilisation que l'on fait ressentir aux femmes qui n'ont pas/ne veulent pas d'enfants. On te fait même parfois franchement ressentir que tu es immature, parce que hé, tu n'as pas cette responsabilité, tu peux "pas comprendre". Bah si, j'ai compris, et pas qu'un peu.
      Je respecte complètement les parents, qu'ils soient jeunes, vieux, en devenir. J'ai autour de moi des filles que la maternité a rendu tellement heureuse, épanouie. Mais je sais, en mon for intérieur et depuis longtemps, qu'avoir des enfants ne fera pas de moi une femme "complète", dans tout ce que ce terme peut avoir de bizarre.
      On verra bien ce que nous réserve l'avenir, mais je veux jamais devenir une mère "parce que", qui dira "avec tout ce que j'ai sacrifié pour toi" quand son pré-adolescent l'enverra bouler :P
      Merci d'avoir pris le temps de répondre, c'est important pour moi de savoir que d'autres personnes partagent ce point de vue. Autour de moi, particulièrement en ce moment, c'est Babyland! J'en suis très heureuse, mais des fois je me sens un peu seule ^__^
      Merci copine <3

      Supprimer
    2. J'ai 33ans presque 34, je suis prof et je ne veux pas d'enfants ...

      Supprimer
  2. En voilà un bel article ! Nous avons exactement le même ressenti toi et moi. J'ai quasiment le même âge que toi, je suis en couple depuis longtemps, j'aime faire toutes les mêmes choses que toi et je ne suis pas encore prête à laisser un enfant bouleverser tout ça, ce n'est pas possible. J'ai toutefois la chance de passer pour une "marginale" pour un tas de gens de mon entourage (alors que je ne suis pas marginale du tout, c'est juste que je ne possède pas un pavillon de plain-pied dans un lotissement de banlieue, je n'ai pas de labrador ni de Renault Scenic et je n'écoute pas Christophe Maé) depuis un petit moment donc ils me laissent tranquille de plus en plus.

    J'aime ce que tu as dit, le fait que donner naissance à un bébé ne soit pas une suite logique de la vie, je partage tout à fait cette opinion. Nous sommes en 2014, nous n'avons plus besoin de participer nécessairement à la survie de l'espèce quand d'autres s'en chargent très bien à notre place. Si cela doit arriver, ça arrivera. En attendant, no pressure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Je suis heureuse (et soulagée) de savoir que je ne suis pas la seule à ne pas (du tout) forcer les choses à ce niveau là. Alors, comme tu dis, no pressure, et surtout pas de Christophe Maë, hein.

      Supprimer
  3. Ton article fais plaisir à lire. Il me parle aussi, merci d'oser de parler de ça. Je suis dans le meme cas que toi, je me dis qu'un enfant c'est pas pour tout de suite, que j'ai le temps, que j'ai des choses folles a vivre avant la maternité. Et je me dire que faire toutes le choses que j'ai envie de faire avant d'avoir un enfant ferons aussi parti de moi le jour où je me déciderais (ou pas) et pourrons être aussi très importante dans l'éducation d'un enfant.
    j'ai aussi l'impression que c'est quelque chose qu'on dit moins aux mecs "alors c'est pour quand?". Il y plus d'un an et demi, j'ai changé de vie, quitté la personne avec qui j'etais depuis plus de 7ans, on nous commençait a nous le dire. Et quand je l'ai quitté j'ai un peu senti auprès de certaines personnes n truc du genre " ah bah c'est pas de suite qu'elle va se recaser et faire des enfants" en gros j'étais foutu, cas désespéré! Et ohhh on a le temps d'avoir des enfants, de prendre une décision.
    Alors je te raconte pas aujourd'hui, je suis avec un chéri (formidable, hihih) depuis 6 mois, il est plus agé que moi et a déjà 2 enfants alors je vois venir gros comme une maison des réflexions à ce sujet. Et bien a tous ces gens qui se sentirons obligé de faire ce genre de réflexion je leur dirais "crotte" (version politiquement correct écrite ici), ils n'ont pas a me dicter ce que j'ai à faire, si je ne suis pas prête ou si je n'ai pas envie c'est moi qui decide!!!!

    Des bises ma Jolie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve ça tellement déplacé et malsain que des gens puissent se permettre de sous entendre " ah bah c'est pas de suite qu'elle va se recaser et faire des enfants ". Genre, t'aurais mieux fait de continuer une histoire d'amour qui allait droit dans le mur juste pour le plaisir de se reproduire?! Comme tu le dis, c'est toi et seulement toi (et un peu ton mec quand même) qui prendra cette décision qui changera radicalement ta vie.
      Plein de bisettes <3

      Supprimer
  4. Je suis quasi dans la même situation que toi, et je suis pas sûre de vouloir des enfants. Je trouve ça dommage qu'il y ait tant de pression sur les femmes pour avoir des enfants. Et la vision "pas avoir d'enfant, c'est égoïste" m'enrage, car faire des enfants est au moins tout autant égoïste.
    Bref, oublions la pression, wait and see. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas être sûres aujourd'hui de ce que l'on voudra demain. Il y a des filles qui le savent, presque depuis toujours, qu'elles veulent être mères et je suppose que c'est quelque chose de magique. Mais pour les autres, qui en sont moins sûres, ça ne devrait surtout pas être une obligation. Et comme tu le dis, ça n'a rien d'égoïste, au contraire de faire des enfants pour de mauvaises raisons...

      Supprimer
  5. Bel article, la société/les gens ne devraient pas nous imposer de se marier, avoir un bébé à tel âge, mais juste de vivre HEUREUX tels que nous sommes, ça fait un peu utopique mais c'est ma pensée :)

    En tout cas encore encore plein plein de bonheur à vous deux.

    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci <3 Et ça n'a rien d'utopique de faire le choix de vivre heureux, avec ou sans enfants, maison, chien, bref, tout ce qui peut ou ne peut pas rendre heureux! (compliquée cette phrase mais j'espère que tu as compris ^__^)

      Supprimer
  6. "Ça peut paraître un peu égoïste, un peu immature."
    en fait je trouve que ça dépend des raisons. mais dans tous les cas je trouve pas ça égoïste du tout. ce que je trouve égoïste, c'est les parents qui font des enfants pour dire d'en avoir un, alors que, soyons honnêtes, le monde est assez dégueulasse, et moi j'aurai pas envie d'en faire un alors qu'y'en a plein qui sont sans foyer et donc sans famille. on est surpeuplés, en plus. des enfants crèvent de faim et alison et kévin veulent faire des enfants parce que "c'est la norme" (justement, comme tu dis)...
    j'ai toujours voulu avoir des enfants, mais je pense qu'il faut s'occuper de ceux qui sont déjà là et qui sont orphelins ou abandonnés... :/ l'idée d'avoir un bébé avec ma partenaire ça serait genre tellement divin, mais égoïste, je trouve.
    et puis pour immature, ça dépend de la raison, quand j'entends des gens dire "les gamins ça crie, ça fait caca, faut s'en occuper", ça je trouve que c'est immature. après chacun son truc quoi, mais ne pas aimer un enfant JUSTE pour ça, je trouve ça débile.
    prend tout ton temps en tout cas, cela dit ça serait chouette de voir un bbpirate, j'me demande à quoi il/elle ressemblerait:')))

    des bisous♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi, je pense que chacun peut avoir de très bonnes ou de sacrément mauvaises raisons d'avoir des enfants. Je ne critique pas les gens qui deviennent parents, bien au contraire! J'ai autour de moi d'adorables familles épanouies et heureuses, et d'autres qui sont ravies de ne pas avoir d'enfants (moi pour le coup!). Mais c'est une décision importante, pas à prendre pour de mauvaises raisons! :) Des bisous <3

      Supprimer
  7. Finalement, on est plusieurs dans le même cas.
    Depuis que j'ai l'âge d'y penser, je n'ai jamais voulu d'enfants. Je ne veux pas tomber enceinte, subir une grossesse, accoucher, et élever un enfant. Au fil des années, j'ai essayé de me demander pourquoi, et plein de raisons me sont venues (le monde court à sa perte, j'aime pas trop les enfants, les classiques quoi), mais en vrai, c'est juste que je n'en ai tout simplement pas envie. C'est tout bête comme raison et ça me suffit. Et je ne trouve pas ça du tout égoïste, bien au contraire en fait. Quand on y pense, je préfère avoir l'honnêteté de me dire que je ne me sens pas de devenir mère, que ce n'est pas mon truc, plutôt que d'ignorer ma nature et faire des enfants parce que c'est comme ça qu'il faut vivre sa vie de femme et pas autrement (et du coup rendre le gamin malheureux par manque d'amour). Je trouve finalement que c'est une décision adulte, responsable et mature.

    En tout cas, bon courage pour les questions indiscrètes, je crois que tu n'as pas fini d'en entendre parler, les gens aimant par-dessus tout se mêler de ce qui ne les regarde pas au lieu d'accepter les gens comme ils sont (je me souviens, une fois, le compagnon de ma tante commence à m'en parler, je dis que je n'en veux pas et là "et si l'homme de ta vie en veut, tu seras bien obligée d'en faire!" Euh... Non.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien d'avoir réussi à faire le tri entre toutes les raisons et d'être arrivé à ta conclusion, et effectivement c'est une décision mature et responsable. Et puis merde, c'est un choix tellement personnel que personne ne devrait se permettre de juger les choix des autres, que ce soit d'être parent ou de ne pas l'être!

      Supprimer
  8. Aaaaah m'en parle pas! J'ai 30 ans, je suis en couple depuis 9 ans, alors bon... Et puis autour de moi, c'est la folie, tout le monde s'y met, et toutes les femmes essayent de me (se?) persuader que c'est LA PLUS BELLE CHOSE au monde. Moui peut-être, mais pour le moment, je suis très heureuse comme ça, et les enfants, ça a tendance à m'horripiler (sauf quand ça dort). J'aime mon indépendance, ma tranquillité, tout ça. C'est chouette quand même.
    Bon, après, c'est sûr que je me pose des questions, et qu'en tant que femme, c'est plus difficile puisque notre horloge biologique nous fout une sacrée pression sur les épaules. Je vois des amies un peu plus âgées qui galèrent sérieusement maintenant qu'elles ont envie d'en avoir, c'est pas gai.
    Et d'un autre côté, même si l'idée d'avoir un enfant m'angoisse, j'ai du mal à m'imaginer sans famille, plus vieille. Bref, plein de sentiments contradictoires, et un peu de stress par rapport au temps qui passe trop vite, le fourbe!
    Bécots ;)
    Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Célestine! C'est pareil pour moi, samedi j'étais à une soirée, et on était juste deux à ne pas être enceinte ou à déjà avoir des enfants! La solitude ^__^ Et effectivement, c'est plus compliqué d'avoir des enfants plus le temps passe, mais je ne me mets pas trop la pression pour l'instant! Des bisettes!

      Supprimer
  9. c'est vrai qu'on nous met la pression, mais passé la trentaine, on me laisse tranquille. Je n'en veux pas non plus. J'aime ma liberté, mes voyages mon indépendance!


    bise

    RépondreSupprimer
  10. Lectrice de l'ombre d'habitude, je ne peux pas ne pas réagir à cet article qui me touche directement :) Que ça fait du bien de lire ça! Moi je suis encore une plus grande "marginale vilaine fille" car je sais que je ne voudrai jamais d'enfant. Et on me fait clairement comprendre que je suis une espèce de bête étrange, qui finira forcément par changer d'avis. Dans mon entourage, je commence à me sentir seule, mes amies étant toutes maman, c'est clair que je me rends compte que je suis dans un autre monde... Moi, j'aime être à deux et rien qu'à deux, j'aime mes chats et ma vie telle qu'elle est! J'ai d'autres projets et rêves pour le futur... Mais je ne vois absolument pas ce qu'il y a d'égoïste là dedans, en quoi faire un enfant est-il altruiste? :) En tout cas ton article fait du bien et me fait me sentir moins seule l'espace de quelques minutes! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Céline, lectrice de l'ombre ;) Tu ne peux même pas imaginer comment ton commentaire (et tous les autres) m'ont fait plaisir et m'ont rassuré. Nous ne sommes pas seules!

      Supprimer
  11. Merci pour cet article!

    Moi, j'y pense, un peu parfois, quand je vois les mignons petits enfants qui viennent au resto... Mais après, je me dis que si le mien il est pas comme ça... Beurk ! ^^

    Je crois que j'aimerai en avoir un, parce que j'ai envie de "donner", d'"offrir" à mon tour un idéal de vie et d'envies à quelqu'un. D'inculquer quelque chose, l'amour des voyages, de la lecture. Je sais pas, c'est flou encore... Mais c'est clair que pour le moment, c'est impensable. Comme toi, y'a pas de place entre nous deux, entre nos projets, nos envies de voyage, notre amour, pour une troisième personne...

    Quand je pense à ma mère qui m'a eu jeune. J'aurais un enfant depuis déjà 1 an si j'avais fait comme elle ^^
    Pour moi, c'est impensable, on verra dans 10 ans :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi! Je suis convaincue que ça peut être une magnifique aventure, d'accompagner une petite personne, de lui inculquer des idées positives et tout le reste, mais... pas maintenant! Et peut-être jamais. On verra bien!
      Ma mère m'a eu très jeune aussi (21 ans), j'aurais déjà deux enfants de 8 et 4 ans si j'avais suivi son parcours ^__^

      Supprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien qu'on puisse aborder ce genre de sujet sur nos blogs, ton article est honnête et j'apprécie beaucoup ça !

      Personnellement, j'ai 1000 raisons de ne pas vouloir devenir maman et heureusement avec Jules on est sur la même longueur d'onde ! Nous aussi, on nous le demande souvent vu qu'on est marié et que ça fait bientôt 11 ans qu'on est ensemble !

      En plus dans nos familles, nos frères et soeurs ont eu pas mal d'enfants très recemment ce qui implique que nous DEVONS être les prochains sur la liste ^_^ et du coup on nous prend une fois de plus pour des 'marginaux' ou des gens pas encore assez "matures" ! Et les réflecions du style : tu verras à 30ans ! Ou encore : c'est comme le fait d'être végétarien, ils changeront !

      Je préfère en rire hein !! Bref, tu parles d'égoïsme et moi d'immaturité et tu vois je pense exactement le contraire ! Je trouve votre réflexion intelligente que de vouloir attendre d'être reellement prêts pour avoir un enfant ! Et pardon mais quand on me dit que je suis égoiste, ça me rend dingue car au contraire, le fait de mettre un enfant au monde dans un milieu non adapté comme plein de gens le font sans réfléchir, ça c'est de l'égoïsme pur...

      Prenez votre temps ! Si vous êtes prêts un jour, tant mieux et sinon ? Ben sinon il y a plein de choses à vivre en couple comme découvrir le monde par exemple ou redécouvrir la Californie encore et encore ^_^

      Supprimer
  13. Un article intéressant et je trouve ça bien qu'on en parle par ici.

    Moi il y a des jours ou j'aimerai bien et d'autres pas du tout, c'est assez curieux d'ailleurs...comme si j'avais deux moi en train de se battre perpétuellement. Mon mari aimerait bien, il m'en parle souvent d'ailleurs...mais à 24 ans je trouve qu'il me manque tellement de choses à assouvir, tellement de voyages à réaliser <3 Il y a bien le temps ! D'ailleurs je suis persuadée qu'il faut avoir vécue pour pouvoir bien éduquer ses enfants et leur apprendre pleins de choses.

    RépondreSupprimer
  14. Oh oui AMEN Cherry Lou (comme disait Eleusis_Mégara.) Moi j'ai presque 33 ans et 7ans d'amour avec mon chéri et on commence juste à envisager de fonder une famille. Mais soyons réaliste la famille (surtout la mienne) me les aura brisé menu pendant bien longtemps... et rien que pour ça je suis bientot contente d'être sur la côte Ouest des US. J'échappe de fait aux repas de famille et leurs questions de M**** qui me feraient presque voter pour le droit de porter une arme en France :-) MDR

    RépondreSupprimer
  15. En fait, en lisant ton article et les commentaire, on se rend compte qu'avoir 30 ans et 10 ans d'amour (à peu près) ne force plus à fonder une famille et je trouve ça très positif. Je suis également dans ce cas.
    Personnellement, j'ai grandi avec l'idée que je ne serai pas une femme complète et que ma vie ne vaudrait pas la peine d'être vécue si je n'avais pas d'enfant. C'est un peu fou quand on y réfléchit, cette façon de penser. Puis j'ai eu la chance de pouvoir prendre du recul, de creuser en moi et tout à coup, c'est devenu clair : des enfants, moi ? Heu... non, merci. Je ne déteste pas les enfants, en fait, j'adooore être en contact avec de jeunes humains, mais je ne ressens pas le besoin d'en créer un à mon image (et à celle de mon amour) et je ne me sens pas l'envie de m'en occuper comme je devrais. Je ne sens pas non plus de vide dans ma vie qui est riche et bien remplie. Aujourd'hui, ça ne m'attire juste pas.
    Contrairement à ce que beaucoup pensent, je crois profondément il n'est absolument pas immature de se dire pas prêt et d'agir en conséquence. Je crois même que c'est une force.
    Alors bravo et bonne route à toi, et à tous dans la vie que vous vous choisissez ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Cherry Lou!
    Article intéressant à plus d'un titre. J'aurais de meilleures réponses à faire à ceux qui me disent "Ah bon, tu n'es pas encore grand mère, toi? Mais ça va pas tarder hein!" et à qui j'explique (fréquemment, si si) que pour le moment mes filles ne veulent pas d'enfant. Je pourrais balayer leur désapprobation d'un tel état de choses avec un argumentaire plus construit que "ben non, t'as vu l'état du monde?".
    En même tant, ton article me permet de mieux saisir ce "nouveau" phénomène de société, le non-désir de procréer qui de mon temps était à la limite du tabou car peu de femmes osaient franchir ce pas, celui d'assumer à la face du monde que leur existence en tant que Femme pouvait se construire en dehors de la certification de la maternité. C'est une affirmation de soi qui prend de l'ampleur : d'abord les femmes ont eu des enfants de plus en plus tardivement, et maintenant, pour certaines, elles peuvent revendiquer haut et fort que non, elles n'ont pas envie d'être mères sans pour autant subir le désaveu incendiaire de la majorité bien pensante.
    Et oui, en lisant tout vos commentaires, il n'y a rien d'immature ou d'égoïste dans ce choix, il est au contraire mûrement réfléchi. Je crois vraiment, en tout cas pour ce que j'en ai ressenti (très tôt, puisque j'avais 20 ans pour mon aînée), que le désir d'enfanter est quelque chose d’excessivement puissant, irrémédiable puisque je n'aurais pas pu concevoir ma vie sans cet amour là ; je comprend d'autant mieux qu'on s'en abstienne quand on ne le ressent pas et qu'on fasse la part belle à son épanouissement personnel!
    A présent, l'évolution socioculturelle de nos sociétés occidentales, ou plutôt dés-évolution puisque de plus en plus inhumaine, fait se poser la question de la "responsabilité" prise d'y participer en procréant, en essayant d'y élever ses enfants. Si j'avais eu 20 ans aujourd'hui, avec la vision globale qu'on peut avoir sur le devenir du monde, je pense que la question du choix se serait posée plus consciencieusement... quitte à en être horriblement frustrée! Mais comme cela a été dit dans un commentaire, nombreux sont les enfants en manque de parent... l'amour est par là aussi, et dans tout ça, c'est encore et seulement lui qui a la priorité!
    Que les Pirates gardent le Cap, dans tous les cas! ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Je suis toute jeune maman, mon bébé a 8 mois et quand elle est arrivée dans ma vie, je me suis dit que je comprenais pourquoi on pouvait ne pas souhaiter en avoir. Car oui, un enfant change quelque chose dans ta vie. Enfin, toi, tu ne changes pas mais ton centre d'intérêt change. Ton enfant occupe toutes tes pensées et même si tu continues à vivre comme avant en sortant, en voyant tes amis, en te rendant au musées.
    Il faut être prêt à accepter cela et aujourd'hui, je comprends que l'on puisse ne pas vouloir.

    Et un jour, si l'envie d'avoir son tout-petit arrive; il faut savoir l'écouter en faisant fi de ses peurs...

    :)

    Belle journée Louise

    RépondreSupprimer
  18. Comme je me reconnais dans cet article, j'aurais pu l'écrire, j'ai tout à fait le même point de vue que toi! (sauf que j'ai 26 ans et ça fait 5 ans 1/2 que je suis avec mon copain, mais les mêmes questions que toi commencent à sortir alors que j'ai une amie maman et deux enceintes en ce moment) Du coup, rien à rajouter!

    RépondreSupprimer

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.