Aujourd'hui, je me suis dit: "tiens, et si j'associais deux de mes passions, détruire le patriarcat et trouver des merveilles sur Etsy, et tout ça en un seul article?"

Mission accomplie.

On commence les hostilités par l'affiche la plus cool du monde, crée par l'artiste californienne Pénélope Gazin. Je. Veux.


1. Le badge utile à arborer en cas de mansplaining intempestif.
2. Hail to the Rat Queen! Ce t-shirt vient de la boutique ModernGirlBlitz qui propose d'autres t-shirts et accessoires de ce type...
3. ... comme cet autocollant bien trop cool.
4. J'ai un vrai coup de cœur pour les mignons cols Claudine, encore plus quand ils sont brodés à la main aux couleurs de mon crew (et made in France par It Fils Good t'as vu!).
5. Un patch à ajouter sur mon blouson en jean pour ne jamais oublier de prendre soin de soi.
6. Énorme craquage sur ces bijoux, bracelets, bagues et colliers. On fait une commande groupée?
7. Sisterhood: parce que le féminisme est intersectionnel et que le soutien en fait partie ♥

8. Encore un badge mais on ne s'en lasse pas: "Support your local girl gang"
9. J'ai craqué sur cette broderie (un de mes objectifs 2017 est d'apprendre à broder) qui est apparemment une citation de New Girl (mais j'ai 5 saisons de retard)
10. Les t-shirts Girls Talk Club sont crées et imprimés par le Deli Paris Club, qui fait la promotion d’artistes, de créatrices, de précurseuses, d’entrepreuneuses féminines.
11. Toujours par It Fils Good, le pin's briquette larmes d'hommes opprimés par les féminazies. J'en veux bien une pour mon goûter. 
12. Non, je n'en ai pas assez sur mon blouson, et ce pin's là participe à une bonne action: -10 % sont reversés à vday.org, une organisation internationale qui travaille à la fin à la violence contre les femmes et les filles.
13. Bien le bonjour les chaussettes les plus cools du monde! Et fabriquées en France!
14. On le sait, c'est celle-là la vraie morale de Jurassic Park, à coller sur ton blouson.

Dépenser des thunes c'est cool, mais apprendre des trucs c'est encore mieux, alors en bonus, une liste d'articles sur le féminisme qui m'ont inspiré récemment:

Le collage de Bobby Cool pour une vraie couverture de magazine "Women rule!"
♡ Sorcellerie, féminisme et développement personnel chez Jack Parker
♡ Abonnez vous à la newsletter "Women who do stuff"  pour découvrir des femmes créatives de tous horizons, de toutes cultures, de tous pays, de toutes orientations sexuelles.
♡ Le magnifique livre de poésie de Rupi Kaur Milk and Honey ...
♡ ... et Nous sommes tous des féministes, l'essai poignant de Chimamanda Ngozi Adichie
♡ Une liste de 12 comptes Instagram body-positive!
Bisous!


MES FAVORIS ETSY ☆ FEMINIST AF

vendredi 7 avril 2017

J'ai été une vraie accro aux magazines.
Pendant longtemps, je me considérais la meilleure amie des buralistes et autres marchands de journaux, entassant des pages et des pages de papier glacé, me plongeant dans de pseudos conseils bien-être et beauté, me laissant envahir par ces idées en illusion rassurantes, mais qui étaient loin d'être en accord avec les miennes.

Les années ont passé, et moi j'ai décroché; la distraction que ces lectures m'apportaient ne suffisaient plus à combler l'insuffisance de ces articles parfois intéressants, souvent bébêtes, voire carrément idiots. Mais c'était avant de voir débarquer une nouvelle génération de magazines, et parmi eux, Happinez.

C'est ma copine Fanny, celle qui a la tête dans les étoiles, qui m'a fait découvrir ce magazine positif et inspirant. Chaque parution aborde un thème primordial sur le chemin du bien-être; "rayonner", "trouver son chemin", "être soi"... et même si parfois je me perds un peu entre ces lignes spirituelles, il y a toujours un mot, une phrase qui fait écho en moi.


"Tout l'art est d'être chez soi comme si on était en voyage", c'est le thème de leur premier hors-série dédié à notre chez-nous, à ces quatre murs témoins de notre vie, qui abritent notre repos, nos petits secrets, nos joies et nos peines. 

Au fil des pages et des articles passionnants, on s'immerge dans un monde coloré et vivant, on voyage sans quitter son canapé, et on apprend à faire du salon où il se trouve un lieu heureux pour se ressourcer.
On y fait la connaissance de gens authentiques et inspirants, on y puise des idées dans des ambiances d'ailleurs pour purifier et harmoniser sa maison, on s'évade en Amérique du Sud et en Indonésie, on découvre des recettes végétariennes appétissantes... Un de mes articles préférés est sûrement le "Plaidoyer pour le désordre", terriblement approprié chez moi (!), qui rappelle qu'un peu de chaos est une grande source d'inspiration.


Pour amener un peu de douceur chez vous, je vous propose de gagner un lot comprenant 
le hors-série Happi•Home, le dernier numéro d'Happinez, et un joli tote-bag

Pour cela, il suffit de laisser un commentaire à la suite de cet article en me racontant comment c'est chez vous, ce qui se cache derrière votre porte, quelle ambiance vous inspire... vous avez jusqu'au 17 avril.
Si vous le souhaitez, vous pouvez également suivre les pages Facebook d'Happinez et du blog, mais rien d'obligatoire!
Et si vous êtes trop pressé(e)s, vous pourrez vous procurer Happi•Home et le dernier numéro d'Happinez directement chez votre marchands de journaux dès le 5 avril.

Edit:
C'est le numéro 1 qui a été tiré au sort! Bravo Géraldine et merci à toutes pour vos participations!




{…HAPPI•HOME…} + CONCOURS

mercredi 5 avril 2017

Chaque parution des Éditions La Plage étant synonyme de bonne nouvelle (je commence d'ailleurs à avoir une sacrée collection de livres de cuisine végétarienne et vegan; j'ai reçu Healthy Vegan à Noël et il faut absolument que je vous parle de cette merveille!), j'ai été ravie de découvrir leur collection consacrée aux cosmétiques faits maison et le tout nouveau livre Cosmétique Solide de Stellina Huvenne.


Il ne se passe pas pas un jour sans qu'un nouveau scandale alimentaire ou cosmétique défraie la chronique: perturbateurs endocriniens, allergènes, parabens et compagnie... ce qui a fini de me convaincre de privilégier des produits bios et naturels dans mon assiette et sur ma peau. A la différence de ma maman qui maîtrise parfaitement la création de cosmétiques naturels, je suis une vraie novice dans ce domaine! J'ai bien essayé plusieurs fois de me lancer, mais je me suis rapidement perdue dans les méandres des fiches Aroma Zone et j'ai vite abandonné. Mais ce livre vient de me faire changer d'avis!

Présenté comme un livre de cuisine, il se compose de 28 recettes saines et éthiques, assez simples à réaliser, pour créer des cosmétiques solides pour les cheveux, le visage et le corps: shampoings, masques, savons, sérums, soins et même bombe de bain sont au menu!
Les ingrédients sont faciles à trouver (magasins bios et internet) et abordables: huile de coco, beurre de karité, huiles essentielles… et des moules à muffins pour donner la forme finale.


J'ai donc mis mon tablier et je me suis lancée dans la fabrication d'un masque hydratant pour les cheveux, à l'huile de sésame et au henné. Quinze minutes plus tard, j'avais mes six doses de masque au réfrigérateur et je faisais la maligne dans ma cuisine!

Le livre Cosmétique Solide ravira, par son choix et son petit prix, toutes celles à qui comme moi la cosmétique naturelle fait de l’œil. Il est disponible dès aujourd'hui sur le site des Éditions La Plage, chez votre libraire et sur internet!


LES COSMÉTIQUES SOLIDES

jeudi 2 mars 2017

Après notre escapade à Cracovie, nous avons rejoint Namysłów, dans le sud-ouest de la Pologne, aux alentours de Wrocław.
Quitter l'effervescence de la capitale historique pour découvrir une petite ville absolument pas touristique, logés dans la maison d'enfance de ma copine; ou quand le voyage prend tout son sens.


En triant mes photos, je me remémore les paysages à la Fargo, le bortsch, l'odeur du charbon et des sapins, les églises en bois, le crissement de nos pas dans la neige... Ah, la neige. Elle était dans les premières lignes de ma liste "de choses obligatoires à vivre en Pologne", que je me suis faite un plaisir de rayer lorsque j'ai senti les premiers flocons sur mes cils.


Mon souvenir préféré de cette virée polonaise restera notre expédition de pacotille dans une toute petite forêt bordant la maison familiale, avec la luge du siècle dernier.
Dévaler les pentes en criant de rire (oui c'est possible, invitez moi aux manèges vous verrez), découvrir des bunkers abandonnés de la Seconde Guerre Mondiale, dont l'ombre plane toujours un peu partout en Pologne, et profiter de cette neige que j'aime tant et que je ne vois jamais.

Comme quoi (attention j'enfonce une porte ouverte), pas besoin de vider son compte et de consommer à outrance pour passer de chouettes moments. J'en parlerais peut-être plus longuement dans un autre article, mais mon mode de vie a complètement évolué dans ce sens et je m'y retrouve tellement: donnez moi les gens que j'aime, un beau paysage, de la musique cool et des bières fraîches après 18h, et je serais la plus heureuse.

Ces cinq jours en Pologne, loin de mon quotidien, ont été la parenthèse parfaite, celle dont j'avais besoin en ce mois de janvier déprimant. J'en suis revenue le cœur léger, plein à ras bord de beaux souvenirs comme cette matinée enneigée.

IL A NEIGÉ A NAMYSLOW

jeudi 23 février 2017

Je ne vous ai jamais dit à quel point j'aime le prénom Courtney et le groupe The Courtneys?
Ne pouvant pas changer décemment mon prénom (Courtney Nigou, cette vaste blague), laissez moi vous parler de ce trio féminin canadien de power pop qui vient de sortir son deuxième album.


J'avais eu un gros coup de cœur pour leur premier album éponyme de 2014, avec Nu Sundae et 90210, qui sentait bon la Californie et les 90's. On retrouve toujours cette douce légèreté ensoleillée dans leurs nouvelles compos, mais teintée d'une certaine mélancolie, le genre de ressenti (call me misandre) qui parle aux filles (bon ok, aux garçons aussi, mais je suis sûre que vous comprenez ce que je veux dire). La première chanson, Silver Velvet, est tout simplement envoûtante, et donne le ton au reste de l'album (le clip très cool est à la fin de l'article).
Mes critiques d'artistes et d'album étant toujours autant ridicules, donc en conclusion: écoutez le; je suis à peu près sûre que vous l'aimerez autant que moi. 

♡ Leur page facebook pour guetter une éventuelle tournée européenne ♡ 

PIRATE PLAYLIST ★ THE COURTNEYS

mardi 21 février 2017

J'ai passé trois jours à Cracovie avec un couple d'amis à la fin du mois de janvier.
C'était la première fois que je voyageais en Pologne, complètement à l'aveuglette, et j'ai profité, au détour des rues chargées d'histoire, d'un dépaysement salvateur.


J'ai pleuré dans l'avion en écoutant Lou Reed, vu des châteaux légendaires et des dragons invisibles, mangé des pierogi à tous les repas, bu une bière artisanale dans un bar communiste de l'ancien quartier juif Kazimierz, croisé de fervents catholiques et des fêtards dévoués, écouté un jeune homme jouer du piano dans un restaurant qu’adoraient fréquenter les nazis, bu de la vodka comme si la migraine n'existait pas, lu un roman brillant (Un bonheur parfait, James Salter) et un autre charmant (Landline, Rainbow Rowell), allumé un cierge dans l'église Ojców Karmelitów en bafouillant mon incompréhension à un pasteur qui n'avait visiblement pas toutes ses dents, cru me sentir assez sûre de moi pour faire un nouveau tatouage, puis non, écouté le crissement de mes pas dans la neige en fumant des Vogue, et j'ai pensé à tout l'amour qui m'attendait chez moi.



J'ai fait tout ça, mais j'ai aussi noté quelques bonnes adresses pour tout voyageur qui voudrait être mieux préparé que moi.
Nous avons dégoté, j'en suis quasiment sûre, le meilleur appartement sur Airbnb de Cracovie. Dans une ancienne bâtisse qui donne l'impression qu'elle va s'écrouler à tout moment se cache une merveille d'appartement lumineux à la décoration fantastique (si vous n'avez jamais voyagé avec Airbnb, profitez de 35€ de réduction grâce à ce lien).
Ne passez pas à côté du Chateau Royal du Wawel (Prince Krak forever), de la place du Rynek et de la Basilique Sainte Marie, d'où vous entendrez une mélodie au clairon chaque midi: wikipédia dit "ceci commémore la mort du joueur de trompette du XIIIème siècle qui fut transpercé d'une flèche alors qu'il donnait l'alarme d'une invasion tartare."
Allez manger de délicieuses pizzas à Fiorentina, des burgers aux falafels à la cantine de l'Alchemia, des pierogi sous les arcades de Pierogarnia Krakowiacy, buvez des bières en écoutant du punk à Propaganda, dégustez mutliples variétés de vodkas (aïe aïe aïe) dans le minuscule Wodka Bar, puis régnez sur le dance floor du KlubPodJaszczurami, qui devait être sérieusement cool dans les 70's. 
Ramenez des poupées russes et des carnets fleuris, l'odeur de la neige et des bretzels, et des milliers de souvenirs d'une ville lumineuse.

DZIEN DOBRY KRAKÓW

samedi 11 février 2017

Octobre 2016. Après avoir découvert la magique Lisbonne, il était temps de rejoindre Ericeira et de prendre la route.

Notre compagnon de route? Charly, probablement le van le plus cool du monde. Déniché chez Pura Vida Campers, il nous amené le long de la côte portugaise voir les meilleures vagues, a bercé nos beaux rêves, a gardé au frais nos Sagres et notre chorizo végétarien, et on l'a tellement aimé qu'on l'aurait bien adopté.


La côte portugaise, classée réserve mondiale de surf, recèle des petites villes plus incroyables les unes que les autres; Ericeira, toute blanche et bleue comme une île grecque, Santa Cruz, station balnéaire fantôme dès octobre, Lourinha et son musée dédié aux dinosaures, Peniche, son port de pêche traditionnel et sa compétition de surf internationale, et Baleal, notre petit paradis le temps de quelques jours.

Toute nouvelle étape est un dépaysement; sur moins de cent kilomètres, on voit des falaises vertigineuses et des plages qui ressemblent à s'y méprendre à celles du Sud-Ouest. Au volant de notre bolide qui ne dépasse pas les 70 km/heure, le temps ralentit sa course.
Chaque vague mythique, chaque paysage mérite un arrêt, même si ce n'est que pour quelques pas, car rien n'est plus agréable que de remonter dans le van et de reprendre la route.


La vie en van est rythmée par des questions simples mais que nous ne nous posons rarement au quotidien: quel est l'endroit le plus cool pour dormir ce soir? Est ce qu'on aura vue sur l'océan? As tu branché la glacière électrique? Est ce qu'il nous reste des bières? Y a t'il une douche publique à côté de ces toilettes?!

Heureusement, le Portugal a souvent réponse à tout. C'est le pays d'Europe le plus accessible en camion aménagé; il n'y a pratiquement aucun endroit où il est interdit de stationner pour la nuit, et si il y en a, ils sont très bien indiqués, aucun risque de repartir avec une amende.
Les parkings où dorment les voyageurs à quatre roues sont souvent proches des plages, gratuits, avec des sanitaires à proximité, et peuplés d'autres explorateurs de pacotille, surfeurs ou vacanciers; une tribu à la fois amicale et distante, avec laquelle on échange des "salut" baragouinés en portufranglais en regardant les vagues.
Pour le reste, Charly répond à tous nos besoins: un grand lit confortable, un petit évier, une petite gazinière, un petit panneau solaire pour alimenter le robinet ou la glacière, des rangements, tout le matériel de cuisine possible (imaginez que Julien y a cuisiné ses fameuses pâtes aux légumes et aux oignons caramélisés et des burgers végétariens de compétition tranquillou).


Nous sommes partis une semaine au Portugal: trois jours à Lisbonne et quatre sur la route. Et pourtant, c'est comme si nous étions partis une quinzaine de jours. Le dépaysement de découvrir un nouveau pays joue, mais c'est la route qui change tout (le comble pour une fille qui n'a pas son permis).
Les jours ont un rythme différent, qui suit celui du soleil: réveil à l'aube, et plus personne après la tombée de la nuit. Ce sont aussi des journées loin des écrans, pas de Netflix, pas de wifi, et j'avais oublié (acte manqué) mon adaptateur pour charger mon téléphone. Ou comment respirer un grand coup et profiter de l'instant présent.

Maintenant qu'il fait (vraiment très) froid, je repense en soupirant à cette semaine hors du temps, à ce pays à la fois lointain et si proche, et à cette douceur du quotidien qui n'a pas sans été me rappeler un autre road trip magique en Californie...
Le Portugal est une destination fantastique, dépaysante et abordable, que ce soit pour un week-end ou un mois, et il me tarde déjà de découvrir le reste de la côte, au sud comme au nord. Et peut-être même qu'on demandera à Charly de reprendre la route avec nous.

ROAD TRIP AU PORTUGAL

jeudi 5 janvier 2017

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.