Après m'être lancé dans les 20 days of Happy Food de Marie de Sweet and Sour, je me suis intéressée d'un peu plus près à la cuisine sans gluten. Je ne suis pas allergique ou intolérante, mais j'ai ressenti tellement de changements en le supprimant pendant 3 semaines (énergie, confort digestif, ventre moins gonflé) que je me suis dit que ça valait la peine de le réduire un peu de mon alimentation.
Je vous propose donc une recette de gâteau tout simple, végétalien et sans gluten, qui pour le coup ravira tout le monde au goûter ou au petit déjeuner! C'est le genre de recette qui est modifiable à l'infini; avec ou sans chocolat, en utilisant différentes farines, sans dattes/noisettes, avec de la vanille, etc... (et puisque vous allez me le demander, l'assiette matou vient de Monoprix!)


♡ Les ingrédients:

  • 2 bananes
  • 1 briquette de crème de coco (et non pas de lait de coco!)
  • 1 grosse cuillère d'huile de coco fondue
  • 50g de dattes dénoyautées (entre 7 et 8)
  • 150g de farine de riz
  • 50g de farine de sarrasin
  • 50g de sucre roux ou Rapadura
  • un sachet de poudre à lever
  • une grosse cuillère à soupe de cacao noir en poudre de type Van Houten
  • une pincée de sel
  • facultatif: noisettes, amandes ou autre noix, chocolat en morceaux
Mettez les dattes dans un bol rempli d'eau très chaude pour les ramollir.
Passez au mixer les bananes, la crème de coco, les dattes égouttées et l'huile de coco fondue.
Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs (farines, sucre, poudre à lever, chocolat, sel).
Ajoutez les ingrédients liquides mixés et mélangez le tout.
Mixez les noisettes et amandes avec le chocolat en morceaux.
Versez dans un moule à manqué "beurré" avec de l'huile de coco, rajoutez les noix mixées par dessus et enfournez pour au moins 35 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

GATEAU CHOCO-COCO-BANANE

samedi 30 janvier 2016

Mon anniversaire, Noël, et une virée extrêmement productive au vide-grenier ont fait grimper ma pile de livres à lire d'un bon mètre.
Je vous présente les quatre derniers livres que j'ai lus, avec lesquels j'ai conclu 2015 en douceur et commencé 2016 avec entrain! Ah oui, et je me suis fixée comme objectif de lire 40 livres en 2016. Plus que 37. 

Et vous, quelles sont vos lectures du moment? Avez vous lu ces livres? Qu'est ce que je devrais absolument lire dans mes 37 livres de 2016 restant?

Rosa candida Audur Ava Olafsdottir

 



En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljôtur part sans le savoir à la rencontre d'Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.
 
Rosa Candida est un livre surprenant, doux et lumineux. C'est aussi un livre que je n'aurais probablement pas ouvert si on ne me l'avait pas offert.
Ce roman islandais raconte l'histoire du jeune Arnljòtur, qui quitte sa terre natale pour rejoindre une roseraie séculaire quelque part sur le vieux continent. Il laisse derrière lui son vieux père veuf, son frère jumeau handicapé, le souvenir de sa mère passionnée de plantes, et une petite fille, fruit d'une union d'un soir.
Son aventure est narrée d'une manière aérienne et poétique; certains mots ne sont jamais utilisés, que ce soit le nom du pays dans lequel il se trouve, l'époque ou l'amour charnel. Ce livre mérite d'être lu, comme une parenthèse lumineuse et vivace à la fois.

Ma note: ★★★☆☆


Not That Kind of Girl Lena Dunham

 



(Attention affreux résumé) Comme quoi. On peut se sentir grosse, être percluse de TOC, n'être attirée que par des salauds, entretenir une relation complexe avec ses règles douloureuses et le pâté de foie, et devenir, malgré tout, la " voix de sa génération ". Lena Dunham, créatrice de la série GIRLS, passe en revue les vingt-huit années passées à devenir Lena Dunham. Ce qui implique un certain nombre d'échecs, de bourrelets et de boulots minables... Mais il faut sourire un peu, pour être " ce genre de fille " !

J'aime bien Lena Dunham. J'aime bien son travail, son attitude (même si depuis j'ai vu passer deux/trois choses un peu limite à son sujet), et j'avais envie de lire son livre depuis sa parution. J'ai profité de sa sortie en livre de poche pour me l'offrir.
Cet "antiguide à l'usage des filles d'aujourd'hui " est cool, à l'image de son auteur: Lena raconte ses expériences personnelles comme si elle parlait à sa psy ou à une copine, ne lésinant pas sur les détails, aussi peu glorieux soient-ils.
Ce n'est pas vraiment un guide dans le sens où Lena parle plus d'elle qu'elle ne donne des conseils, mais les mots, attentes et peurs de cette fille (très talentueuse) de ma génération ont résonné en moi.
J'ai cependant été gênée par la traduction française (ça m'apprendra d'avoir la flemme de le lire en anglais) et certains mots qui m'ont paru inappropriés voire nuls (genre "ziquer" pour remplacer niquer/baiser, cette loose).

Ma note: ★★★☆☆


Le Cirque des rêves Erin Morgenstern

 



Il est arrivé comme par enchantement, dressant sous le ciel étoilé ses chapiteaux noir et blanc : Le Cirque des rêves. Approchez, Mesdames et Messieurs, petits et grands, entrez ! Ici se déroule plus que tours et acrobaties. Sous vos yeux ébahis, la véritable magie est à l'œuvre : deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s'affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l'enfance. Voués à se mesurer dans le plus prodigieux des défis, ils sont adversaires. Mais entre eux, une magie plus grande opère, celle de l'amour. Une passion ensorcelante qui pourrait leur être fatale...

J'ai lu ce roman dans le cadre du club de lecture initié par Victoria. A la différence des deux premiers dont je vous parlais ici, ça n'a pas franchement été un coup de cœur.
Ce roman fantastique est charmant, les personnages sont à peu prés attachants (quand tu arrives à les identifier), mais je n'ai absolument pas réussi à rentrer dans l'histoire, et quand je commençais à peine à accrocher, j'avais l'impression que tout était fait pour me faire abandonner! Je suis pourtant férue d'univers magiques et fantastiques, mais là...
Pour les filles du club de lecture, qu'en avez vous pensé? Suis je la seule à m'être un peu ennuyée? 

Ma note: ★★☆☆☆


Un sentiment d'abandon Christopher Coake

 



Salué unanimement par la critique américaine, le premier livre de Christopher Coake annonce la naissance d'une voix singulière et puissante, remarquable par son lyrisme et son art de susciter l'émotion. La compassion aussi, pour des personnages qui tentent, coûte que coûte, de faire face à des situations difficiles : ainsi, ce couple de jeunes marginaux incapable d'échapper à son destin dans Un sentiment d'abandon, l'une des nouvelles les plus bouleversantes du recueil. Tout le talent de Christopher Coake est de sublimer la réalité avec une élégance proche de la grâce.

Si vous n'avez pas le moral, je vous conseille d'éviter (provisoirement) ce recueil de nouvelles.
Le style et l'écriture sont fort plaisants, mais les thèmes abordés sont plus que déprimants et vont de mal en pis au fur et à mesure du livre. Rien qui ne pourrait être irréel, et c'est probablement ce réalisme qui est dérangeant. La tristesse, la mort, la trahison, l'abandon, rien ne nous est épargné, et les fins ouvertes de chaque nouvelle ne nous laissent que guère d'espoir
Je ne peux pas dire que j'ai passé un bon moment à la lecture de ce livre, qui laisse un goût amer de malaise et d'inachevé, mais les qualités d'écriture de cet auteur sont indéniables. J'essaierai peut-être un de ses autres romans.


Ma note: ★★★☆☆ 

THE BOOK CLUB ∆ DECEMBRE & JANVIER

jeudi 28 janvier 2016

Tous les ans c'est la même histoire; j'attends l'hiver avec impatience, et une fois qu'on y est, je ne pense qu'à la douceur du printemps, aux fleurs qui bourgeonnent et au ciel bleu.
Je prends mon mal en patience en ré-imaginant ma maison en version printanière; du rose lait-fraise, du menthe et du lilas par petites touches, un peu partout. Chambre, salon, cuisine, les teintes pastels conviennent à toutes les pièces, à condition de savoir les utiliser; un peu trop et on se retrouve dans un mauvais roman à l'eau de rose.
Il suffit de peu: des meubles et objets de déco bicolores, un coussin, un bout de mur (mon rêve pour ma chambre), la plupart du temps associé avec du bois, et le résultat est parfait.
J'ai trouvé des inspirations au hasard d'internet et dans cet article du magazine Westwing, et je vous présente ma petite sélection d'intérieurs tout doux, qui nous donneront des idées pour tenir jusqu'à Pâques.




♡1: Eux ils ont pas fait semblant avec le pastel, mais le rendu est trop cool! Je rêve d'un petit mur mint...
♡2: Ce petit DIY tout simple me fait de l'oeil; ou comment mettre un peu de gaieté autour de la table à manger.
♡3: Une chouette étagère géométrique et bicolore habillera le plus tristounet des murs!
♡4: J'aime beaucoup ce salon lumineux et cosy, et le guéridon/tabouret mint fait toute la différence.
♡5: Ces bocaux seront juste parfaits dans ma cuisine, ou en vase dans le salon.
♡6: Cet appartement londonien et coloré me vend tellement du rêve!
♡7: Je rêve un peu (beaucoup), mais ce batteur mint irait parfaitement avec mon blender rose pâle, on est d'accord?
♡8: Un salon classique, mais tout doux, coloré juste ce qu'il faut!
♡9: Dans cette petite cuisine se cache le réfrigérateur de mes rêves, sauras tu me l'offrir le trouver?

INSPIRATION PASTEL

mercredi 20 janvier 2016

Je ne suis pas très bavarde en ce qui concerne ma salle de bain (il faut dire que mon vernis déborde toujours un peu et que je suis toujours pas foutue de me faire un smoky eye), mais je suis une véritable inconditionnelle des produits UNE Beauty.


La marque aux emballages minimalistes ne proposent que des produits dont les formules contiennent au minimum 98% de produits naturels (la plupart bénéficient même du label Ecocert Greenlife).
Bien sûr, 98% ça n'est pas 100%, mais pour moi qui débute et qui tâtonne en cosmétique naturelle, c'est déjà un très bon début. J'ai pu découvrir les produits phares et les nouveautés de cet hiver, dont des nouveaux rouges à lèvres parfaits, que je vous présente aujourd'hui!

La nouvelle gamme de rouge à lèvres 100% naturels Rouge Intense se décline en 4 teintes de rouges qui conviennent à toutes les carnations de peau. Les ingrédients tout doux (cire d'abeille, cire de graines de tournesol, beurre de cacao) font qu'ils ont une texture fondante et qu'ils hydratent profondément les lèvres. J'aime beaucoup leur parfum floral, pas du tout écœurant. La forme du rouge à lèvres (on me dit dans l'oreillette que ça s'appelle un raisin) est un peu surprenante, mais au final très facile d'utilisation. Mes petits préférés sont les R19 et R18, des rouges foncés qui tirent vers le marron (surtout le R18), juste ce qu'il faut pour être cool en hiver.


Amatrices de rose fluo et de bleu pétard, passez votre chemin; les teintes des vernis UNE rappellent plus les fruits des bois et la forêt que la fête foraine. Mon favori, le C19, a une couleur de framboise somptueuse. Les pinceaux de ces vernis sont très agréables d'utilisation, en un passage, la mission est accomplie! Je complète toujours ma manucure avec une couche de Top coat qui sèche le vernis rapidement et permet de le garder impeccable une bonne petite semaine.


Il faut croire que j'étais tellement impatiente de tester l'Eau de teint que j'en ai perdu tous mes réflexes... J'ai de la chance dans mon malheur, le flacon ne s'est pas brisé en mille morceaux, et j'ai pu profiter de ce fond de teint à la texture légère et au rendu mat. A vrai dire, je ne l'utilise pas tous les jours, je ne me maquille le visage que lorsque je sors, mais il a remplacé la BB cream dans mon cœur. Je complète avec un anticernes  pour pas qu'on me prenne pour un vampire, et c'est parti pour un teint frais all night long (enfin je ne garantis pas un teint frais passé une certaine heure).


Si il y a un produit de maquillage dont je ne pourrais jamais me passer, c'est le mascara. J'en ai testé une bonne dizaine et le Mascara Ultra Black 3 en 1 a remporté la première place, haut la main. Cette version 100% naturelle a été chargée en pigments noirs pour un rendu encore plus profond. J'ai les yeux assez sensibles, et c'est un plaisir à la fois de le porter et de l'enlever; il part tout seul même avec un démaquillage léger.


Voilà mes petits préférés de l'hiver: du rouge à lèvres sombre, du framboise profond sur les ongles, un teint unifié mais naturel, et mon incontournable noir sur les cils. Si vous avez envie de vous faire un petit cadeau, n'attendez pas trop, il y a une offre promotionnelle (tout à -50% à partir du 3ème produit) jusqu’au 18 janvier!
Et vous, quels sont vos favoris chez UNE? Vous arrivez à vous faire des smoky eye et à pas casser vos flacons de fond de teint? Dites moi tout (ah et mon mignon miroir vient de chez Urban Outfitters mais je crois bien qu'il est sold out).


MES COUPS DE COEURS ♡ UNE BEAUTY

dimanche 17 janvier 2016

Je suis toujours en retard, et ça n'est sûrement pas une nouvelle année qui va changer la donne.
Je me laisse le mois de janvier pour réfléchir à mes bonnes résolutions, celles dans lesquelles je mettrais mon énergie et celles que je tiendrais à moitié; aujourd'hui il est temps de faire le bilan, calmement (je vais vous la faire tous les ans celle là), des douze derniers mois.
Je ne sais pas si avoir eu 30 ans a véritablement changé la donne, mais je peux assurer qu'en 2015, je me suis beaucoup plus écoutée. J'ai essayé, tant bien que mal, de voir le positif dans toutes les situations, d'être curieuse, de profiter de chouettes moments et de ceux que j'aime.


Vu que depuis une demi-heure, je tourne en rond sur la manière de vous raconter tout ça (Chronologie? Non j'ai oublié la moitié des trucs. Par thème? Non plus. Merde.), je me suis dit que ça pourrait être fun de suivre les principales catégories du blog pour vous raconter cette année!

Book Club

Hey, les gars, pour une fois j'ai tenu une des mes résolutions: la lecture a repris une place importante dans ma vie, et ça me rend tellement, tellement heureuse! J'ai lu des petites pépites (et quelques bouses) dont je vous ai parlé sur le blog, et depuis peu sur mon compte Goodreads. J'ai rejoint le chouette club de lecture de Mango and Salt qui m'a permis de découvrir des livres que je n'aurais jamais lu. Et je ne pense ne pas me tromper en affirmant, que les bouquins et moi, c'est le renouveau d'une belle histoire d'amour.


Dear Diary

Cher journal intime, comment ça va? Moi ça va très bien. En janvier, Julien et moi, on a fêté nos 11 ans d'amoureux! Ça me dépasse complètement, et en même temps, je ne changerais rien à notre histoire. Le quotidien n'est pas toujours rose, parce que la vraie vie c'est pas comme à Disneyland, mais il ne se passe pas un jour sans sourires, sans rires et sans amour (et sinon j'ai relu des extraits de mon vrai journal intime de quand j'avais 12 ans, c'est scandaleux).
Non mais pour de vrai, cette catégorie, c'est celle où je vous raconte ma petite vie, en photos instagram, en bonheur et en peine. J'ai toujours un peu de mal à être personnelle tout en gardant mes distances, mais j'y travaille!


Do It Yourself!

En 2015, j'ai planté des succulentes, coupé des branches, bouturé des bébés plantes, cousu des barrettes, appris à me servir de mon appareil photo, cloué des shorts, dessiné sur des tasses, fait des bougies, peint des tables et des pots, collé des photos dans des carnets, récolté mes propres tomates, etc... Vous l'aurez compris, cette année j'ai fait tout plein de choses avec mes petites mains boudinées, et j'ai adoré ça. Je ne sais toujours pas ni tricoter, ni conduire, mais ça c'est une autre histoire.


En Cuisine

Une année de végétarisme (et de gourmandise)de plus au compteur! Je suis incapable de me rappeler de la date exacte, mais ça doit bien faire 8 ou 9 ans que je ne mange plus de viande, et en toute honnêteté, c'est quelque chose qui me rend tellement heureuse. Cette année, j'ai aimé voir autour de moi des prises de conscience, des échanges, de l'écoute bienveillante; cela n'efface malheureusement pas les nombreux propos désobligeants, mais hé, ça me donne un peu d'espoir pour la suite.
En 2016, j'aimerais proposer plus de recettes (même si celle là c'est la meilleure) et continuer à trouver l'inspiration grâce aux projets de mes copines, comme le groupe positif de Laëtitia  Un pas après l'autre et les 20 days of happy food de Marie pour ne citer qu'eux!



En Voyage

Comparé à mes escapades des années précédentes, on peut considérer que 2015 a été relativement calme en matière de voyage. Je n'ai pas traversé d'océans, mais j'ai été voir mes copines à Paris, j'ai re-découvert mon petit paradis de maison, j'ai fait un road trip au Pays Basque, j'ai découvert Brighton (bientôt un petit city guide sur le blog!) et flâné dans Londres, et ai passé mon premier weekend entre filles à San Sebastian. Et c'était trop bien! Je suis convaincue que ça n'est pas la peine de partir bien loin pour vivre de chouettes aventure (même si la Californie me manque un peu plus chaque jour).



Fashion and Looks 

Non, vous ne rêvez pas, une catégorie fashion a fait son apparition sur le blog. On ne peut pas vraiment dire qu'elle a été très développée, mais l'unique article où j'ai fait la blogueuse mode a été très important pour moi: je vous y ai certes montré ma jolie jupe rose, mais j'ai surtout osé montrer mon ventre dodu, parce qu'en 2015, j'ai décidé de m'aimer un peu plus telle que je suis. C'est pas tous les jours facile, mais j'y travaille. Et pour les inspirations modesques, rendez-vous sur mon Pinterest où je suis bien plus active!


Friends and Family 

Je ne parle pas d'eux tous les quatre matins, mais mes amis sont ma famille de cœur. Il y a ceux avec qui je rigole depuis 15 ans, celles qui sont trop loin, ceux qui ont mis de la distance, celle avec qui je mange des glaces, ceux que je ne vois pas assez, celles avec qui j'ai envie de partir en voyage, ceux qui sont devenus indispensables, ceux que je n'ai jamais rencontrés, et celui avec qui je partage ma vie. Toutes ces personnes, différentes et complémentaires, m'inspirent et me rendent heureuse.



Green and  Healthy 

Le nombre de pizzas que j'ai mangé en 2015 est loin d'être green et healthy, mais s'il ne doit avoir qu'une seule chose à retenir cette année, c'est ma découverte et mon amour du yoga. De petits essais de-ci de-là, le yoga est à présent devenu une part entière de ma vie. Oh, je n'en suis qu'à un tout petit début, mais déjà les avantages que j'en tire sont incomparables, et je suis impatiente de continuer à pratiquer.


Grrrl Power

Je n'en parle pas tous les jours par ici, mais mon engagement féministe prend de l'ampleur au fil des ans. En même temps, j'avais tellement de retard à rattraper que ça n'est pas du luxe. Il me fallait même partir de zéro, ce que j'ai fait en 2014 avec cet article. Depuis,  je suis de près ou de loin les avancées positives (et les débats périmés) sur le sexisme et je me rends compte que l'affaire est loin d'être réglée. Donc, je vais encore plus me documenter, lire, écouter et j'espère vous en reparler très bientôt (entre temps je me suis énervée contre un frustré).



Home Sweet Home

Ma maison, et l'endroit où je vis (aka le paradis) m'ont beaucoup tenu à cœur en 2015.
Chez moi, ce fut des petits travaux, de la déco, des plantes, et tout plein de petites choses qui font que quatre murs deviennent une maison douillette.
Et quand nous n'étions pas sur notre terrasse à rigoler avec les copains, nous avons redécouvert notre chouette lieu de vie: escapade au Ferret, matinées de surf et promenade en bateau... Autant vous dire qu'on ne s'en lasse pas.



Les jolis shops

Que ce soit à Bordeaux, sur Etsy ou au hasard d'internet, j'ai découvert de belles boutiques tenus par des créateurs plus talentueux les uns que les autres! Je n'ai pas vraiment arrêté de dépenser mes sous dans de grandes enseignes, mais j'essaie de privilégier de temps à autres les shops indépendants, qui sont tout de même moins diaboliques. Une résolution à laquelle je me tiendrais en 2016!



Movie club 

J'ai passé beaucoup plus de temps devant ma télé en 2015. Non pas devant les chaînes nationales (j'ai dû tenir trois fois quelques minutes avant de m'énerver), mais surtout devant Netflix. Il faut dire que leur catalogue de films/docs/séries est vraiment cool. J'ai pu regarder en boucle mes films préférés, comme Virgin Suicides ou Breakfast Club, découvrir Twin Peaks (20 ans après, ma révélation), Freaks and Geeks, Fargo, Bojack Horseman ou encore des films des années 80 avec Bill Murray.
On a aussi recommencé à regarder The Office, même pas un an après avoir tout vu (sauf la dernière saison alors chut), et X-Files, ma nouvelle série préférée du monde entier, parce que gamine ça me faisait peur. Beaucoup de télé donc, mais que du bonheur.



Pirate playlist 

J'ai bien compris que parler de musique n'intéressait pas les foules; il faut croire que je n'y arrive pas si bien que ça. Tant pis, je continuerai à raconter les concerts, les vinyles, et sinon je sais que je peux toujours compter sur Cora pour piaffer d'impatience avec moi en attendant le nouvel album des Thermals.



Quand je relis cet article, je me dis que 2015 fut une bien belle année. Je n'en attends pas moins pour 2016: pizzas délicieuses, escapades dépaysantes, amour toujours, concerts funs, chats mignons, livres passionnants et films cools, je vous attends. 

J'en profite pour vous souhaiter tout le bonheur possible et imaginable, la persévérance nécessaire à la réalisation de tous vos projets, et je vous souhaite surtout d'être en accord avec vous-même, ce qui est quand même le sentiment le plus cool du monde.

LES JOLIS MOMENTS - 2015

mercredi 13 janvier 2016

{ALERTE SPOILERS STAR WARS : même si ça n'est pas le thème de l'article, je suis obligée de raconter un peu l'histoire. Revenez après l'avoir vu ♥ }

J'ai adoré le nouveau Star Wars. J'ai frissonné dès l'apparition de la galaxie sur l'écran, et j'ai eu la chair de poule au début de la marche symphonique. J'ai aimé d'amour tous les nouveaux personnages, j'ai voulu mon propre BB-8 une minute après l'avoir vu, j'ai limite tapé dans mes mains à chaque apparition d'un ancien personnage. J'ai ri, j'ai eu les larmes aux yeux, j'ai été enchantée. Et je n'ai qu'une envie, c'est de retourner le voir.

Tout allait bien sur ma planète, jusqu'à ce que je lise cette phrase.

Le titre de l'article sur le site de Télérama, "Star Wars, Le Réveil de la Force : voir l'épisode VII quinze jours plus tard, ça donne quoi ?"  me semblait approprié vu que c'était mon cas. Les propos de l'auteur beaucoup moins; clairement, lui et moi n'avons pas passé le même moment au cinéma. Je respecte complètement son ressenti, ses reproches, no problemo. Mais après, il a écrit ça:

"C'est bien d'avoir une héroïne, mais pourquoi la désexualiser à ce point ? Même Katniss et Tris ont plus de libido qu'elle..."

Et là j'ai pas compris.
J'ai pas compris pourquoi une fantastique héroïne, puissante et inspirante, devrait forcément:
  1. Avoir envie de se taper son partenaire
  2. Se balader à moitié à poil
  3. Être la demoiselle en détresse d'un cow-boy quelconque
Non mec, j'ai vraiment pas compris. Je suis loin d'être une experte en blockbuster et en sexisme, mais il me semble qu'il est plutôt rare d'avoir dans un film un modèle féminin qui ne soit pas défini par sa douleur ou sa faiblesse, mais par son pouvoir. Il y en a eu, bien sûr, mais dans le cas de Rey, sa représentation est quand même plutôt parfaite.
Illustration de la talentueuse Sibylline ♥ son blog ♥ son shop ♥ sa page facebook

Rey, elle se démerde comme une grande. Elle vit seule et dépouille des épaves de vaisseaux intergalactiques pour survivre sur Jakku qui doit être la planète la plus aride de la galaxie. Elle recueille et sauve le droïde le plus cool de l'univers. Elle n'hésite pas à attaquer, et pas seulement à se défendre. Elle pilote le Millenium Falcon aussi bien que Han Solo, si ce n'est mieux. Elle maîtrise la Force en moins de temps qu'il a fallu à Luke Skywalker pour maîtriser un sabre laser. Elle est déterminée, n'abandonne jamais, et elle est exactement l'héroïne que j'attendais de voir sur grand écran.

Comme m'a dit ma copine Alexandra sur twitter, l'auteur de cet article a dû être dégouté de payer sa place et de voir zéro nichons. Ce qui devait sûrement aussi être le cas de ceux qui ont "oublié" d'ajouter la figurine de Rey dans les packs de jouets pour gamins, ou dans le Monopoly dédié au film. Le sexisme ordinaire a frappé fort sur ce coup-là, et va surtout à l'encontre de l'essence même du film et des choix de son réalisateur. En y repensant, le personnage de Rey aurait pu être un homme. Mais non, c'est une fille, et ça change la donne.

Je ne suis qu'une simple spectatrice de plus, et mon avis n'est qu'une aiguille au milieu d'une meule de foin d'avis, mais je suis sortie de la projection de Star Wars avec un grand sourire et des étoiles dans les yeux. Non seulement parce que le film m'a rendu heureuse, mais surtout parce qu'il m'a donné de l'espoir. Qui sait, peut-être que la prochaine génération ne sera pas obligée de faire ce triste constat. Peut-être que les héroïnes n'auront plus besoin de montrer leur boobs, seront de toutes origines, et inspireront des milliers de filles et de garçons dans le monde. Et je suis impatiente de voir ça. 

A lire en plus:

REY DON'T GIVE A SHIT

samedi 9 janvier 2016

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.