Tradition oblige, la période est propice aux bilans et autres réflexions sur l'année qui vient de s'écouler. L'an dernier, je concluais mes vœux par cette phrase "La vie est belle, et rien n'est impossible.". 2013 m'a définitivement donné envie d'y croire.

Cette année a débuté d'une manière étrange: je suis tombé malade, ai vomi dans le bus et pris la décision d'être plus à l'écoute de mon corps. La plus grande feignasse de l'univers a ainsi appris à apprécier le sport et ses bienfaits; autant vous dire que c'était pas gagné. Dans la même continuité, j'ai arrêté de fumer en mars, et ce fut une des meilleures décisions de l'année. Depuis, je ne peux même pas envisager de toucher une cigarette, et mes dimanches matins sont des plus agréables.
Les années passent mais ne se ressemblent pas. Fin janvier,  je souriais en pensant aux milliers de souvenirs amassés depuis 9 ans. Ma main dans la sienne, le cœur qui bat la chamade et les yeux qui brillent; l'amour, tous les jours et pour toujours.
Le printemps a apporté son lot de joies et de peines: la douceur des jours, une escapade à Londres pour les 30 ans de mon boyfriend, une évolution de taille dans mon travail, tous ces jolis moments ont été obscurcis quand on a dû dire au revoir au meilleur chat du monde. Pas un jour n'est passé depuis sans qu'on ai pensé à lui. Heureusement Jack et Cerise, la chamille, nous réconfortent de leurs ronrons.
L'arrivée de l'été tant attendu nous met du baume au coeur: concerts trop cools, pique-nique, océan mais tout sauf farniente. Vivre en Californie française n'est pas de tout repos! Heureusement, on en profite au maximum, parce que le combo bière-piscine-amis est souvent le plus cool. Dans la foulée, je prends confiance en mes 10 doigts et j'ouvre ma petite boutique de barrettes à nœuds pour filles pas sages.
Je finis la saison sur les rotules, mais heureuse: quelques jours plus tard, j'embarque pour les plus belles vacances de ma vie. Je manque d'adjectifs pour décrire ces trois semaines de rêve éveillé. Le retour à la réalité n'a pas été facile, mais après quelques feux de cheminées, bons moments et jolis projets, me voilà heureuse et épanouie en cette fin d'année!

Hebergeur d'image

Au diable bonnes résolutions et objectifs démesurés, en 2014, on va juste continuer à être heureux. Parce que le bonheur, il n'y a que ça de vrai.

LES PETITS ET GRANDS BONHEURS DE 2013

lundi 30 décembre 2013

Pour les étoiles qui brillent dans le sapin et dans le cœur, 
Pour les sourires de ceux qu'on aime, 
Pour le sapin qui sent bon et les sablés trempés dans le chocolat chaud,
Pour Cerise qui s'en fiche mais qui aime bien mon pompon,
Je vous souhaite de tout cœur un très joli Noël ♥


ALL I WANT FOR CHRISTMAS IS YOU

mardi 24 décembre 2013

Je l'affirme haut et fort: je pense que la Californie est l'endroit que je préfère au monde.

La côte Ouest des USA offre une telle variété de décors; on peut passer du désert rouge aux falaises surplombant la mer en quelques heures, on traverse des villes fantômes ou des mégalopoles qui ne dorment jamais, on croise des phoques et des cerfs; tout devient magique. Les yeux brillent plus que d'habitude, et le cœur bat un peu plus vite.

Avant de vous raconter en détail mon road trip de 10 jours, voilà une liste non exhaustive de quelques spots immanquables du Nord au Sud de la Californie si vous faites un voyage aux Etats Unis, illustrée par quelques unes des photos prises avec mon Instax Wide!

San Francisco

Pour tout ce que j'ai déjà raconté dans mon city guide, et parce que cette ville déborde d'inspiration, de créativité, de culture. Et qu'elle m'a donnée une sérieuse envie d'expatriation!


Big Sur

Après Santa Cruz et Monterey, on laisse la ville derrière soi, et on pénètre dans un sanctuaire naturel. La forêt sur les hauteurs, la falaise abrupte qui surplombe la côte, les pélicans qui planent; on laisse le téléphone dans la voiture, et on prend une grande respiration pour profiter pleinement de cet endroit inoubliable.


Red Rock Canyon

La Californie n'a pas que des bords de mers fantastiques; le parc naturel de Red Rock Canyon, à quelques heures de route de la côte offre un paysage lunaire et flamboyant. Le désert à perte de vue, et ces roches immenses façonnées par le temps, l'eau et le vent en font un endroit grandiose.


Hollywood

Ne nous leurrons pas: le site le plus touristique de Los Angeles n'est pas forcément le plus glamour. Mais pour moi, le signe Hollywood placardé au loin sur sa colline et les étoiles aux noms célèbres sous mes pieds me donnent des frissons!


Venice Beach

Mon spot préféré, dont j'avais déjà parlé l'an dernier. Le repaire des freaks en tout genre, des adeptes du culturisme, des touristes "chaussettes dans les tongs", des hippies; bref, un petit paradis de la contre culture où il fait bon regarder des skateurs à l'ombre des palmiers.


La côte entre Long Beach et San Diego

Qui n'a jamais rêvé de surfer les petites vagues de la côte californienne? Huntigton Beach, San Clemente, Encinitas, Laguna Beach, autant de villes où l'on ne peut pas ne pas s'arrêter, ne serait-ce que pour profiter de la vue quelques instants, en rêvant d'un été sans fin...


San Diego 

La dernière grande ville avant la frontière mexicaine mérite un arrêt, au moins pour aller saluer les phoques qui se prélassent sur les plages entre La Jolla et Pacific Beach... L'an dernier, on avait dormi dans un hôtel cool du centre ville, cette année on a squatté le front de mer dans notre joli van aménagé!


Salvation Mountain

Il va me falloir plus que quelques lignes pour vous décrire ce que j'ai ressenti face à cette montagne colorée perdue au milieu du grand nul part. Ce fut certainement un des moments les plus forts de mon voyage, et peut être même de ma vie. Si vous le pouvez, n'hésitez pas à traverser quelques villes fantômes à l'est de San Diego et filez vers Niland pour voir de vos propres yeux ce monument onirique.


Voilà, pour moi, si vous prévoyez un voyage Ouest Etats Unis, ne ratez pas ces endroits magiques. J'espère que cet avant-goût de mon petit rêve américain vous a donné d'en voir plus, parce que les prochaines semaines vont déborder de routes sans fins, de Budweiser fraîches et de cookies à la citrouille.

(article sponsorisé mais le cœur y est ♥)

BEST COAST

lundi 9 décembre 2013

Ho ho ho! C'est bientôt Noël! 

Si t'en as marre de vider ton compte sur Asos,  si tu angoisses (comme moi) à l'idée de faire les magasins en décembre et que tu aimerais trouver des cadeaux plus funky à mettre sous le sapin, viens donc nous rendre visite au XMAS MARKET

Samedi 14 et dimanche 15 décembre, à Bordeaux, des créatrices vous ouvriront leurs portes pour proposer des idées cadeaux originales: il y aura les foulards et sacs d'Anna, Les Carnets de Sara, les t-shirts Majuscule, la douce lingerie de Mutti Paris, les jolis bijoux du Ballon Jaune et moi avec mes barrettes à noeud pour filles pas sages!
 

Ce sera au 5 rue Ligier (pas loin de Mériadeck), l'entrée est gratuite, et un bon gros goûter de Noël est prévu sur place. 
Viens donc nous y faire un coucou!

☆ XMAS MARKET ☆

Si je vous dis qu'en cette période d'effervescence pré-Noël, tout plein de jolies marques responsables ont décidé de s'associer sous la bannière Collectif Green pour vous offrir 20% de réduction sur TOUS leurs articles, vous pensez pas que c'est déjà un peu Noël? 


Pour sa troisième édition, le Collectif Green réunit à nouveau des marques responsables autour d’une idée qui nous tient tous à cœur : prouver que le green peut être glamour, tendance, et accessible… un collectif qui a du sens, surtout en ce moment où la fièvre acheteuse et consommatrice s'empare de nous. 
Se préoccuper de la planète ne veut pas dire créer des produits ennuyeux ou moralisateurs, ce qu'on bien compris les marques rassemblés sous cette bannière.

Les marques du Collectif Green vous offrent donc -20% sur chaque boutique en ligne grâce à un code unique GREEN, du 2 au 8 décembre!

Voilà ma petite sélection de cadeaux à offrir ou à s'offrir; c'est pas parce que c'est Noël qu'il faut oublier de se faire plaisir!

Pour la cuisine


 ♡ Chez Minimall, mes petits chouchoux, la sélection a été rude, mais je craque sur cette planche nuage et ce minuteur-burger (qui vont bientôt rejoindre ma cuisine!)

Pour les kids


♡ Un joli cadeau de naissance chez Conscients, un body en coton bio. Sur chaque vêtement de bébé vendu par la marque, 1€ est investi dans la forêt et on vous offre un arbre en cadeau. Ces arbres sont plantés en Amazonie péruvienne, dans une région victime de la déforestation massive.
♡ Et qui n'a jamais rêvé d'avoir une jolie luge en bois? La petite fille au fond de moi aurait aimé dévaler les pentes neigeuses du Béarn sur cette luge de chez Biolittle.

A table!


♡ Parfaite pour le bureau ou la salle de sport, cette bouteille cool, personnalisable et réutilisable Gobilab, garantie sans BPA.
Marlette, on les présente plus, et pourtant je ne peux aller sur leur site sans avoir très faim. Leurs scones m'obsèdent depuis quelque temps, ils vont vraiment finir par y passer.

Pour ton boyfriend


♡ Faut pas croire, les garçons ont autant de choses à noter que les filles. Pensées, listes de courses, paroles de chansons... Un beau carnet à rayures de chez Papier Tigre sera parfait sous le sapin.
♡ Rhabille le pour l'hiver grâce à Mr.Poulet et ses t-shirts en coton bio issu du commerce équitable, orné de dessins de graphistes plus cools les uns que les autres.

J'aime le bois


♡ Pour les amoureux des belles matières, une coupelle à fruits en bambou produite équitablement par Ekobo Home.
♡ T'auras le look coco avec ces lunettes en bois signé Ozed, qui, pour chaque achat d'une paire de lunettes de soleil, replante un arbre en Indonésie ou au Brésil.

Tu es la plus belle...


♡ ...avec cette crème de jour au basilic d'Inde de chez Nadine et Rose. Ce site regorge de petites merveilles pour ta peau.
♡ Et puis ce mascara Une, qui est devenu mon mascara préféré du monde entier (et pourtant j'en ai testé un paquet) depuis l'été dernier. Une merveille.

Alors, vous allez craquer vous aussi?

COLLECTIF GREEN

lundi 2 décembre 2013

Aujourd'hui, c'est Thanksgiving.

Vous allez me dire: qu'est ce qu'on en a à taper de Thanksgiving? C'est imprononçable, ça ne se fête même pas en France, c'est religieux, ça commémore le début des guerres contre les Amérindiens, et tu manges même pas de dinde.

Et vous n'aurez pas tort. Mais aujourd'hui, j'ai envie de m'attarder sur le sens donné à cette fête. Les sentiments qui, à mon humble avis, devraient nous inspirer au quotidien: la reconnaissance et la gratitude.


C'est plutôt simple de faire la liste des choses que l'on aime pas, qui nous agacent, qui nous font souffrir. C'est tellement simple que ces choses deviennent omniprésentes et assombrissent la plus agréable des journées. On ressasse nos petits et grands malheurs; on ne voit plus que nos incertitudes et nos peines. Et, il faut se le dire, à force de tout voir en gris, notre quotidien le devient tout autant.

Je suis convaincue que nous avons tous de quoi être reconnaissants. Ça peut aller de la petite satisfaction à la grande joie, mais tout bonheur, aussi simple soit-il, ne doit pas être oublié; au contraire, il doit être privilégié. Il est évident qu'on ne peut pas effacer les grandes tristesses (sauf si on se fait frire le cerveau comme dans Eternal Sunshine) mais il faut accorder plus d'importance a ce qu'on possède déjà et qui nous rend heureux.

A petite échelle, moi je me réjouis d'une journée ensoleillée en plein milieu de l'hiver. Mon chat qui s'endort contre mon oreiller en serrant ma main dans sa patte, ça me rend heureuse aussi. Un bon repas partagé avec des amis me fera toujours plaisir. Vos commentaires, laissés sous mes articles de blog, me mettent de bonne humeur. Un film adoré ou un livre touchant (et vice-versa) me fera toujours passer un moment agréable. Manger des fraises aussi. Ce sont ces petites choses, ces petits riens, qui nous apportent tant.

Et puis, il y a le reste. L'idée de penser qu'il y a toujours pire ailleurs ne fait jamais plaisir, mais elle est vraie. Je suis reconnaissante d'avoir un toit plutôt sympa sur la tête, de vivre là où j'ai choisi de vivre. Je suis heureuse de partager ma vie avec la personne que j'aime le plus au monde, et savoir que je m'endormirais à ses côtés ce soir me met du baume au cœur. Je suis heureuse d'avoir une famille, même si elle est dispersée et un peu psychotique. Les savoir en bonne santé, comme mes amis, me rassure. On n'est jamais à l'abri d'une tragédie, mais y penser tout le temps nous fait perdre du temps.

Il faut choisir le bonheur, on n'a rien à y perdre. 

Si vous avez du mal à le réaliser, vous pouvez toujours investir dans un journal qui vous permettra de relire vos petits bonheurs sur 5 ans ou sur un livre de bons conseils à appliquer au quotidien.

Et puis, rien ne me ferait plus plaisir que vous partagiez dans les commentaires votre petit bonheur du jour, de la semaine, celui qui vous fait sourire dès que vous y pensez. Soyons heureux!

I'M THANKFUL FOR...

jeudi 28 novembre 2013

J'ai commencé les plus belles vacances de ma vie par une semaine à San Francisco. On pourrait facilement passer une vie à découvrir cette ville magique aux quartiers hétéroclites, tantôt bariolés, tantôt démesurés et gris. On y croise des vieux hippies, des hommes d'affaires pressés, des queers en talons de 12 cm, des meufs rock'n'roll, des chiens heureux, Fat Mike et même des phoques.

Je vous ai compilé mes endroits préférés d'amour, bar punk rock, restos bio/raw/vegan et autres disquaires de folie, en espérant que vous aurez l'occasion d'y faire un tour un de ces jours!


NOTRE QUARTIER

Mon boyfriend, qui avait déjà été à SF en 2012 pour son boulot, avait eu un vrai coup de cœur pour le quartier de Mission Street. Nous avons loué une chambre chez l'habitant à Clinton Park, à deux pas des rues trop cools (Dolores, Valencia, Guerrero...), d'un supermarché et des transports en commun. Sincèrement, pas besoin de voiture à SF, le réseau de bus/trams/métros est idéal pour se rendre n'importe où. Une carte de transport illimité pour une semaine coûte 28$ et permet de découvrir la ville à moindres frais. Mais revenons à notre quartier de rêve: loin des spots à touristes et des immeubles, et pourtant proche de tout et débordant de shops et restaurants parfaits.


Ce fut ma première expérience avec Airb'n'b et elle fut plus que convaincante! Nous avons débarqué pour une semaine chez Julie et son chat Coco, et en plus d'une chambre agréable, confortable et calme, nous avons rencontré une véritable amie et un chat diva.
J'avais quelques réserves à louer une chambre chez l'habitant, par peur de manque d'intimité ou de mauvaise entente, mais c'était un à priori bidon: si c'était à refaire, je n'hésiterais pas une seconde à retourner chez elle! Pour le coup, on se sent vraiment comme un habitant de SF, même si ça ne dure qu'une semaine. Julie travaille dans la musique, a fondé un label et connaît les meilleurs spots de toute la ville, que ce soit pour boire un café, voir un concert ou manger un gâteau spéculoos/glace à la citrouille. Et puis Coco est un chat de grande classe à rencontrer absolument.



UN PEU DE TOURISME

Non, non, nous n'avons pas passé une semaine à manger des veggie burgers et à dévaliser Urban Outfitters, on a aussi arpenté les rues de San Francisco et on en a pris plein les yeux.

Le Golden Gate Bridge
Incontournable et immanquable, le Golden Gate est beau. Et rouge. Et grand. Et tu t'attends à le voir se faire détruire sous tes yeux à cause de tous les films "fin du monde" où ce beau pont se fait plier en deux. Heureusement, il est resté droit et digne, pour notre plus grand bonheur. C'est très touristique, mais définitivement à voir. Nous avons profité d'une belle journée ensoleillée, mais attention, il paraît que le brouillard le cache souvent.


Painted Ladies (720 Steiner Street, San Francisco)
C'est la fête à la maison! En contrebas du charmant Alamo Square Park, se dressent les maisons victoriennes les plus connues de la ville. Je ne sais pas pourquoi, je m'attendais à quelque chose de plus grand, mais ces charmantes maisonnettes et la vue sur tout San Francisco vaut largement le détour. Allez-y en fin d'après-midi, la lumière y est magique.


Dolores Park
Situé à quelques blocs de notre appartement, à l'angle de la 18th et de Dolores, ce joli parc offre une vue incroyable sur toute la ville (ça y est, je me mets à écrire comme un guide touristique). Prenez votre petit déjeuner à emporter au Dolores Park café (voir plus bas) et installez vous sur les hauteurs, dans l'herbe, au soleil. Ça ressemblera un peu à un début de journée de rêve.


Ocean Beach
En tant que bons autochtones du bord de mer, il nous était impossible de ne pas aller à la plage lors de notre semaine à SF. Trente minutes de tram plus tard, nous avons découvert un autre visage de la ville. Une grande plage sauvage (comme à la maison!), une architecture lego assez surprenante; une agréable escapade en dehors de la ville.


Fisherman's Warf
Ce ponton de bord de mer est extrêmement touristique, peut-être même un peu trop, mais il y a une centaine de phoques qui se prélassent sur la pier 39 et qui sont trop rigolos.


DÉPENSER DE L'ARGENT

C'est facile, trèèèès facile, de vider son compte en banque dans les shops de San Francisco.

Union Square (arrêt Powell Station en métro, Market St et 5th St en Tram F)
Le temple de la consommation, avec tous les supers shops américains comme on les aime: Urban Outfitters, Forever 21, American Apparel, Converse, etc... On s'est contentés de dévaliser Urban Outfitters, mais il y a toutes les boutiques possibles et imaginables. Sympa pour le shopping, mais à mon humble avis, à fuir pour l'hébergement; trop de monde, des touristes partout et visuellement, c'est pas joli joli.

Amoeba Music (1855 Haight St, San Francisco, CA)
Le magasin de disques le plus connu de la ville mérite largement sa réputation: mon boyfriend a manqué de défaillir devant le choix de vinyls. On est repartis les bras chargés, tellement chargés qu'il a fallu emmener nos vinyls avec nous dans l'avion pour pas exploser le poids des valises.Le shop est situé dans le quartier Haight-Ashbury qui a vu "naître"le mouvement hippie, une ambiance que l'on ressent encore aujourd'hui. Pour les amatrices de vintage, magasins de fripes tous les deux mètres!


Mollusk Surf Shop (4500 Irving Street, San Francisco, CA)
Le surf shop le plus cool de Californie est situé à Ocean Beach, là où les vagues ne sont pas si amicales que ça pour les surfeurs. Planches de surfs, vêtements, ici tout est fait en Californie, à la main. Ce shop est devenu une véritable institution culturelle qui intègre le surf, l'art, l'artisanat, la musique, le cinéma; une vraie communauté. Plutôt cool!


Idle Hand Tattoo (575 Haight St, San Francisco, CA 94117)
Avant de partir, on avait fait une petite liste des tatoueurs de SF qui nous plaisaient, et entre Black Heart Tattoo et Black and Blue Tattoo, il y avait Idle Hand. J'avais eu un gros coup de coeur pour le style de Kapten Hannah, malheureusement pour moi, elle n'avait pas de place cette semaine là. Par contre, mon boyfriend s'est fait tatouer par Jason Donahue et le résultat est plus cool que tout ce qu'il pouvait imaginer!

 

A TABLE

Sincèrement, en 3 semaines aux US, je n'ai JAMAIS eu de mauvaise surprise dans un resto. Le moindre snack au milieu de nulle part était meilleur que la plupart des sandwichs que j'ai mangé en France. Le monde est mal fait. 

Chow
A deux pas de notre chambre, en face de l'arrêt Church, derrière de lourds rideaux en velours rouge, il y a Chow. La cantine de notre amie Julie. On y a même été deux fois pour le coup. Je peux donc vous garantir que le veggie burger, les pâtes choux fleurs/fromage de chèvre/thym/citron et que le gâteau gingembre GLACE A LA CITROUILLE sont excellents.

Tiens, un veggie burger, pour CHANGER

Tartine (600 Guerrero St, San Francisco, CA 94110)
La France est réputée pour son bon pain et ses douces pâtisseries. Et quand les américains reprennent nos recettes, c'est fantastique. Jugez nous si vous voulez, mais mon copain y a mangé la meilleure chocolatine de sa vie. Il y a toujours la queue jusqu'à la rue, mais ça va vite, et c'est vraiment bon.


Dolores Park Café (501 Dolores ST, San Francisco, CA 94110)
Ce joli café à l'angle de Dolores Park te fait te sentir bien: nourriture bio délicieuse, beaucoup trop de choix dans les smoothies, des tableaux sur les murs, une jolie vue sur le parc et des gens gentils. Tout ce que j'aime.

C'est l'heure du petit déjeuner

Frjtz (590 Valencia Street, San Francisco)
Ne me demandez pas comment prononcer le nom de ce resto spécialisé dans les frites. On s'y est installé un peu par hasard, juste après nos 14h de vol, complètement hagards et affamés (j'exagère, mais c'était à peu près à quoi on ressemblait). Un veggie burger, des frites de patates douces et une grande bière plus tard, on se sentait comme à la maison.


It's Top Coffee Shop (1801 Market Street x Octavia Blvd.San Francisco, Ca 94103)
Tu as toujours rêvé d'aller boire un milkshake avec le père de Marty au Lou's Cafe? Moi aussi. Et mon rêve s'est réalisé au It's Top, véritable dinner comme on voit que dans les films. Ouvert en 1935, il fut repris dans les années 50 par Richard Chapman, qui rentrait de la guerre de Corée. Et depuis, le dinner est resté dans sa famille, géré aujourd'hui par ses enfants. Il n'y a pas beaucoup d'alternatives végétariennes, mais pour un petit déjeuner, les blueberry pancakes y sont incroyables. Et j'y ai bu le meilleur strawberry milkshake de ma vie, avec Elvis et Buddy Holly en fond sonore. Dreamy!


Herbivore (983 Valencia St, San Francisco, CA)
Un charmant petit restaurant vegan dans notre quartier. Pour la déco on repassera, mais le menu offre beaucoup trop de choix délicieux!

Qu'est ce que je vais bien pouvoir manger? Ah, mais c'est déjà fini.

Four Barrel (375 Valencia St., SF, CA 94103)
Les américains adorent le café. Ils boivent du café tout le temps, partout, dans des endroits plus stylés les uns que les autres. Moi, j'aime pas le café (hérésie!), mais j'ai de la chance, ils font aussi des chocolats chauds à Four Barrel. L'endroit est trop cool, ils passent des vinyles toute la journée, et au fond du shop, il y a une usine de café avec des ouvriers hipsters.


The Plant, Cafe Organic (3 Pier #108, San Francisco, CA)
Situé sur le front de mer d'Embarcadero, ce restaurant propose des produits locaux et bios dans des recettes healthy (même si moi j'ai mangé une pizza). Le cadre est super joli, et c'est surtout très, très bon. Définitivement une adresse à ne pas oublier. C'est aussi le premier resto où j'ai goûté la bière locale, la Anchor Steam, qui est vraiment, vraiment très bonne. Bière à ne pas oublier non plus.


Judahlicious (3906 Judah Street, San Francisco 94122)
Je crois sincèrement que notre lunch chez Judahlicious était l'un des meilleurs de tout le voyage. Ce restaurant végé/vegan est situé dans le quartier d'Ocean Beach (voir plus haut), donc excentré et pas loin de la plage.  Tout est frais, délicieux, et j'y ai mangé mon premier dessert cru et vegan: un cheesecake au citron, dont je me suis pas encore remise. 

 

BARS ET CONCERTS

Il n'y a pas un soir où il n'y a pas de concerts à San Francisco. Et au pire, si y a rien qui te plaît, y a toujours des centaines de bars trop cools.

Zeitgeist (199 Valencia St, San Francisco, CA 94103)
A quelques centaines de mètres de notre adorable chambre, ce bar spécialisé dans les bières possède une grande terrasse extérieure, parfaite pour les belles soirées d'été.


Independent (628 Divisadero St, San Francisco, CA 94117)
Julie a réussi à nous avoir des places pour le concert ultra complet de Savages, ce qui nous a permis de découvrir cette salle de concert mythique.


Bottom Of the Hill (1233 17th St, San Francisco, CA 94107)
Le bar/salle de concert culte de San Francisco, ouvert en 1991. Affichés sur les murs, les vieux flyers nous permettent de réaliser le nombre de groupes mythiques qui sont passés là-bas: Green Day, Death Cab for Cutie, Blink 182, The White Stripes, Arcade Fire, Alanis Morissette, Oasis, Cake, Queens of the Stone Age, The Strokes, j'en passe et des meilleurs.
Nous, on y était dès le lendemain de notre arrivée, pour voir Teenage Bottlerocket, The Queers et The Copyrights, et c'était trop bien. On a croisé Fat Mike, et après 5 Anchor Steam, on s'est dit qu'il fallait forcément aller le saluer!


Hemlock Tavern (1131 Polk St, San Francisco, CA 94109)
Un autre bar punk complètement culte. Tu rentres, du Lagwagon passe en fond et toutes les filles ont des perfectos et des cheveux roses. Puis le concert de Meat Market pour 6$, c'était cool aussi.



Bravo si vous êtes arrivés au bout de pavé! On a fait le tour de mes coups de coeurs de cette ville magique qu'est San Francisco. J'ai eu de la chance, mes copinettes Camille et Virginie m'ont bien conseillé avant mon départ! Merci les filles ♥

Une semaine sur place permet de bien découvrir la ville et de s'en imprégner... Mais il faudrait au moins trois mois pour découvrir tous les secrets de SF...Pas grave, on y retournera!

Ça c'est le pont pas connu.

SAN FRANCISCO CITY GUIDE

mardi 26 novembre 2013

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.