Il y a certains films qui ne me laissent pas indemne. A vrai dire, ça n'arrive pas souvent; je ne suis pas une pleureuse de salles obscures. Non pas que ça me gênerait, mais non, ça n'est pas moi.

Il y a certains films que l'on va voir nonchalamment, j'adore ce réalisateur, l'histoire a l'air cool, casting de rêve, tout ça. Et où l'on sort de la séance complètement déconnecté de la vie réelle, tellement la beauté du voyage dans lequel on a été embarqué allait au-delà de nos attentes.

Des films comme Her.


Dans une Los Angeles aseptisée et surpeuplée, Joaquim Phoenix prête ses traits à Theodore, que je ne décrirais pas comme un solitaire romantique, mais comme un homme en conflit avec lui-même depuis trop longtemps. A travers les yeux de ce grand acteur, on voit l'âme de Theodore, qu'il porte à fleur de peau.

Séparé de sa femme depuis un an, il n'arrive pas à signer les papiers de son divorce, à faire le deuil de son histoire d'amour passée, mêlant sans grand entrain reproches et regrets. Le moment idéal pour que Samantha entre dans sa vie. Samantha, à la voix de rêve, si curieuse de la vie et de ses sentiments, si présente.
Samantha, une "intelligence artificielle" virtuelle, un programme informatique, dont il va tomber amoureux.




On est loin, bien loin, du mélodrame futuriste. Les images de Spike Jonze, douces et poignantes, nous transportent dans un univers complexe de beauté, réaliste et véritable. Les sentiments de Theodore s'ancrent dans la réalité, pas dans un futur proche; sa solitude et le vide qu'il a dans le cœur font écho en nous.

Au delà d'une réflexion sur la relation homme/machine, au-delà d'une histoire d'amour qui pourrait paraître absurde, cette envolée mélancolique et lucide aux images sublimes et aux acteurs vertigineux de talents ne m'a pas laissée indemne. Ce qui n'arrive pas souvent.

HER

lundi 28 avril 2014

Dix jours. Dix jolis jours sous la douce lumière californienne qui magnifie tout ce qu'elle touche.


Ça passe toujours un peu trop vite quand on aime, on est d'accord. Mais cette douce escapade nous a apporté tellement de bonheur (et aussi le sentiment qu'on s'est un peu trompé de pays, mais bon, chut).
Je complèterais le Los Angeles City Guide avec mes bonnes adresses (et celle d'octobre aussi hum hum) un peu plus tard, pour l'instant je vais me contenter de vous raconter ces dix jours bien remplis sur la West Coast.


On a commencé par 4 soirées de concerts et de malbouffe, histoire d'être bien reposés et en forme (ah ah). La pré-party du Burgerama le soir de notre arrivée; j'étais tellement fatiguée que je ne savais pas vraiment si j'étais dans un rêve ou dans la vraie vie. On a enchaîné le lendemain, après un burrito végé salvateur au Wahoo's Fish Taco de Huntington Beach, par la convention tatouage/concert Musink; pas de tatouages, mais un concert des mythiques Descendents. Une petite nuit plus tard, c'était l'heure du Burgerama! Imaginez une succession de groupes plus cools les uns que les autres, de midi à minuit, entourés d'ados sortis tout droit de tumblr qui sautaient partout. Mais bon, quand on était fatigués, on pouvait toujours voir les concerts depuis notre beer garden avec les autres trentenaires cools.
Nobunny, The Muffs, Fidlar, The Flytraps, Chad and The Meatbodies, White Fang, Black Lips, Together Pangea, Audacity, Hunx and his Punx... Je ne pourrais pas faire la liste de tous les groupes que j'ai vu et que j'ai raté, ni le nombre de bières bues, mais c'était vraiment bien.


Pour se remettre de nos émotions, on a rejoint Huntington Beach et avons longé la côte jusqu'à San Diego. On a vu des écureuils sympas, des phoques mignons (hyper fière de mon selphoque) et à 29 ans, j'ai dormi pour la première fois en auberge de jeunesse. Et c'était cool! Je vous la conseille vivement; au cœur du quartier historique Gaslamp, hyper clean et abordable.


Déjà 5 jours en Californie, il était plus que temps de rejoindre notre jolie maison jaune de Venice Beach trouvée sur airb'n'b (d'ailleurs, si vous n'êtes pas encore inscrit, je peux vous parrainer et vous aurez  18€ de réduc lors de votre première réservation! Cliquez sur ce lien ♥)
Mon boyfriend arrive toujours à nous trouver des location airb'n'b plus parfaites les unes que les autres, et cette fois n'a pas dérogé à la règle! Située dans une petite rue piétonne, à 50 mètres de la plage et à 400 du skate park, avec un jardin et un porche comme j'en ai toujours rêvé.


On se sent comme à la maison, pire, on a pris nos petites habitudes. C'est un vrai plaisir de faire découvrir aux potes qui sont avec nous ces lieux qu'on aime tant. L'incontournable lunch au Flore Café, les étoiles sur Hollywood Bld parce que hein quand même, la jetée de Santa Monica, les pizzas de 800 Degrees, le shopping à Third Street Promenade...


Peu importe si j'y vais 50 fois dans ma vie, je sais qu'il y aura toujours des nouvelles choses à faire, à découvrir, et à vivre. Par exemple, voir des kids escalader les murs à The Smell pendant le concert de The Garden, apprendre que ton meilleur ami est devenu papa sur la plage de Malibu, mettre des billets d'un dollar dans le slip d'un lazy dog à Venice ou faire cuire des marshmallows pour se remettre d'un petit tremblement de terre.


Cette douce escapade s'est terminée un dimanche matin ensoleillé à Venice, le cœur gros de partir mais des belles images plein la tête, des souvenirs par centaine, inspirés et heureux.


LA DOUCE ESCAPADE

lundi 14 avril 2014

Quoi de mieux pour la reprise des festivités sur le blog qu'un petit concours comme on les aime?

J'adore mes petites photos instagram. Elles sont mignonnes, avec tout plein de filtres old school trop cools, et me rappellent des souvenirs magiques. Mais voilà, mes photos instagram, elles ne sortent pas de mon téléphone. Ou alors, faut les imprimer, les coller dans un album et euh, bon, j'ai un peu la flemme. Alors quand Photobox m'a contacté pour me proposer de tester leur carnet photos, je n'ai pas hésité bien longtemps: ce sera le support parfait pour mon petit album photo!


Quelques jours après ma commande, je reçois mon mignon carnet dans une enveloppe en carton recyclable (un bon point de plus). J'ai choisi de le remplir des photos instagram des plus belles vacances de ma vie, mon road trip californien de l'automne 2013. J'ai décidé volontairement de ne rien ajouter sous les photos histoire de le personnaliser à la main (blablas, stickers et paillettes à gogo). Le format est idéal, la qualité parfaite, quarante pages de souvenirs mémorables, de photos qui me rappellent des moments magiques; oh oui, je l'aime mon petit carnet!


Comme ils sont sympas chez Photobox, ils ont accepté de vous faire gagner vous aussi un mignon carnet photo!

Pour ça, rien de plus simple; laissez un commentaire ci-dessous en me racontant ce que vous choisirez de mettre comme photos dans ce carnet. N'oubliez de me donner une adresse mail valide! 

Je tirerai au sort le ou la gagnant(e) le vendredi 11 avril, ce qui vous laisse une semaine pour participer!
Bonne chance à toutes et tous ♥

EDIT: La gagnante a été tiré au sort! Il s'agit du commentaire n°19 aka Galinette Dezailes! Bravo à toi, je fais passer ton mail au service Photobox qui te contactera!
Merci à tous et toutes pour vos participations!

MON CARNET PHOTOS ♡ CONCOURS!

vendredi 4 avril 2014

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.