♥ Ce mois de juin/novembre me donne envie de rester chez sur mon canapé, avec ma crève et mon mal de gorge, devant Game Of Thrones et Girls, avec des muffins dans le four, tout ça quoi. J'arrive pas à savoir si j'aime Girls ou pas, mais ce qui est sûr c'est que j'aime beaucoup cette chanson  (qui concluait l'épisode 7 et qui était vraiment bien). Parfaite pour un dimanche à rêvasser.


♥ Notre petit chat Jack aka minou le casse cou a un an! Pour fêter ça, il s'est cassé l'appendice xiphoïde du sternum et aura toute sa vie de chat un os qui dépasse de son torse poilu. Enfin, il est toujours aussi mignon et je me rappelle avec émotion quand il était un tout petit chaton.

Un an après ♥
Un an après mon lit est toujours aussi bien fait.
♥Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de ma maman. On s'aime beaucoup, même si la vie et la distance nous ont parfois mis des bâtons dans les roues. Je doute qu'elle passe dans les parages, mais aujourd'hui, je pense fort à elle. On ne se ressemble pas du tout physiquement, et même si on est pas toujours sur la même longueur d'ondes, je ne la remercierais jamais assez pour l'éducation et le rock'n'roll qu'elle m'a donné (oui, je suis très bien élevée et elle était punk). Alors, Papy beurre des touyous Maman. 
Je ne sais pas si le hasard fait bien les choses, mais c'est aussi la fête des pères aujourd'hui. Une double occasion de penser à mes parents; c'est louche. Mon papa, je ne sais pas par quel bout commencer pour parler de lui. C'est un vrai pirate. Je pense beaucoup à lui aussi même si les mots et la distance n'aide pas, une fois de plus. Bonne fête daddy, et keep it cool.

IT'S SUNDAY SO GIVE ME A SUNDAE

dimanche 17 juin 2012

Je ne l'ai jamais caché, je suis complétement amoureuse de l'univers de Walt Disney. Non pas que j'ai un pied ancré dans l'enfance, mais j'aime croire aux histoires universels qui font rire et pleurer; j'aime les contes de fées, les Il était une fois et les Ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps. J'aime savoir qu'un monde magique est accessible juste en ouvrant un livre ou en regardant un dessin animé.

J'avais déjà montré ma collection (embarrassante) de Bourrique, et vous savez à quel point j'aime Disneyland, à Paris ou à Los Angeles, mais je me suis aussi entourée de petites choses qui me rappelle que la magie est partout.

Mickey de Venise et Minnie de L.A.
Oui, oui, je lis même des livre intelligents sur le sujet.
J'avais découvert sur le blog magique de ma copinette Poulette Magique ce petit livre, Princesse Kilala, qui m'avait tout de suite donné envie d'y jeter un œil. Je n'y connais pas grand chose en manga, à part Creamy, merveilleuse Creamy qui a bercé mon enfance, mais j'aime beaucoup le fait de mélanger cet univers à celui de Disney (oui par contre Kingdom Hearts je déchire tout). 


L'histoire met en scène Kilala, une petite fille aux faux airs de Sailor Moon, qui rêve de vivre un conte de fées comme celui de ses princesses préférées: Belle, Aurore, Cendrillon... Elle se retrouve embarquée dans une aventure mystérieuse qui l'amène dans un autre monde...celui de Blanche-Neige!


L'histoire est mignonne et les princesses aux traits japonisants sont magnifiques. Si comme moi vous aimez les contes de fées de Disney, vous n'aurez aucun mal à plonger dans ce manga!


Merci jolie Poulette pour la dédicace dans ton article, et merci Camille qui l'a lue ♥

EDIT: pour les Disney nerd comme moi, rendez-vous sur la page facebook de Princesse Kilala, qui propose un concours pour gagner le premier tome de ses aventures! 

DISNEY NERD

mercredi 13 juin 2012

San Diego de nuit, c'était très cool. Le petit déjeuner à volonté de l'hôtel (pas cher et plein cœur du quartier ancien Gaslamp) Confort Inn aussi, tu peux te faire tes propres gaufres et plein de gens viennent déjeuner en pyjama.
On a chargé nos valises dans notre Toyota de papa, et on a traversé un pont (horriblement) haut pour se rendre sur l'île de Coronado, en face de San Diego.

Prends ta valise on s'en va!
La vue du pont affreusement trop haut

Cette île est très chic, et correspond vraiment au cliché de la station balnéaire des vacanciers américains. On essaie d'aller jusqu'au bout, mais une fois de plus, c'est tellement immense que nous rebroussons chemin avant la fin, non sans immortaliser des statues de surf et des panneaux rigolos (référence film mythique bonjour).

Salut on est au Delaware
Bye bye San Diego

Mon amoureux avait prévu la suite de la journée; passage obligé par un skate park de foufou (un de plus), à San Diego. Je profite de cette session pour compléter mon joli journal de voyage, que j'ai du mal à tenir à jour.


Il est 14h, on a faim, et on est un peu indécis sur la suite de la journée. On devrait rentrer à Los Angeles pour la soirée, mais là au soleil, on a juste envie de lézarder... On repart en direction de notre super spot Huntington Beach pour un déjeuner de 16h et un dernier tour dans les shops de surf.

 

 On est un peu fainéants à l'idée de rentrer à Los Angeles, un vendredi en fin de journée (le traffic est vraiment hardcore autour de L.A.) sous le soleil californien, mais une belle soirée nous attend. Avant de partir, j'avais fait le tour des concerts prévus de mes groupes préférés du monde entier, et comme si je n'étais déjà pas assez heureuse, le chanteur de mon groupe mythique No Use For A Name (le premier groupe de punk rock que j'ai écouté à 15 ans ♥) faisait un show acoustique le soir même. Tony Sly, de son petit nom, fait parti à son insu de mes "idoles", et c'est le cœur battant que nous sommes arrivés au fin fond du quartier le plus industrialo-pourri de Downtown, au Blue Star.


Dès nos premiers pas dans le bar, on a baigné dans une atmosphère rock'n'roll indescriptible, entouré de sosies de Brody Dalle et de Lars Frederiksen. Nous avons commandé les même bières que d'habitudes, mais elles avaient un motherfucking goût inoubliable.
Et voilà comment 4 jours avant notre retour en France mon taux de bonheur a littéralement explosé. Imaginez, je me retrouve à côtoyer un de mes musiciens préférés, à trinquer avec lui et mon Julien, à écouter mes chansons favorites résonner en plein cœur de Los Angeles, dans un bar qui représentait à lui seul tout ce que j'attendais de cette ville.

J'ai vécu ce voyage comme une succession de rêves éveillés. Ce petit road trip et sa fin idyllique me rendent affreusement nostalgique et à la fois pleine de gratitude d'avoir eu la chance de ressentir que tout était à sa place, et moi au milieu.

THE ROAD TRIP #3: SAN DIEGO - LOS ANGELES

vendredi 8 juin 2012

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.