Pour fêter dignement nos 10 ans d'amoureux, nous sommes partis une semaine à Amsterdam à la fin du mois de janvier l'an dernier (oui je suis comme ça moi, je mets une année à écrire un city guide, tranquilou). Et nous ne nous attendions pas à un tel dépaysement à 1h30 d'avion de Bordeaux.

La capitale de la Hollande, des tulipes, de Hema et du fromage, est ouverte sur le monde et sur l'avenir, tout en respectant le passé, omniprésent à chaque coin de rue. Nous avons adoré nous perdre dans ses rues et découvrir cette ville magnifique, bien loin des clichés touristique périmés du Quartier Rouge.

 

AMSTERDAM CITY GUIDE

jeudi 29 janvier 2015

Bordeaux est une ville réputée pour les cannelés, les concerts de rock dans des caves et le vin rouge, mais pas tant que ça pour les salons de tatouages.
Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit; il y a quelques très bons tatoueurs à Bordeaux, mais personnellement, je n'avais jamais trouvé de salon de tatouage qui me ressemble et de tatoueurs avec des styles qui me plaisent.

Cette triste affirmation est en passe de devenir obsolète avec l'ouverture récente de Fatline Tattoo Club et l'arrivée en ville de ses talentueux tatoueurs: Twix, Koré, et Jacky.
Cette dernière n'a pas de 4L pourrie (okay, mes références chansons locales sont foireuses) mais c'est une passionnée, qui a beaucoup de talent et un style que j'adore. Je suis passée sous ses aiguilles en décembre, et je suis autant ravie de mon petit coquillage que de l'avoir rencontrée! Elle a gentiment accepté de répondre à mes petites questions et de nous parler de son métier et de sa passion.

Crédit photo Stéphane Giner

FATLINE TATTOO CLUB

mercredi 21 janvier 2015

Les temps sont durs, mais ce n'est sûrement pas une raison pour ne pas écouter de musique. (c'est même la moins bonne raison)
Aujourd'hui, rien de trop énervé, mais une fois de plus avec des filles derrière le micro.
Depuis quelques temps, je n'écoute pratiquement que des groupes avec des chants féminins, sûrement pour rattraper toutes les années où je suis passé à côté.
En bonne monomaniaque que je suis, on retrouve donc en ce moment sur la platine du salon:

PIRATE PLAYLIST ★ BOYTOY, GIRLPOOL & CHUMPED

vendredi 16 janvier 2015

Tout a commencé par un instant.
Un drame; le temps d'un cri, la barbarie à son apogée. Un pays entier a eu le souffle coupé, comme après une mauvaise chute.
L'instant est devenu une minute, silencieuse, en hommage a ceux qui sont tombés pour avoir dessiné et rigolé un peu trop fort, pour notre liberté d'expression.
La minute s'est transformée en heures d'attente, d'angoisses, où la peur d'autres morts et le suspens insoutenable du dénouement de cette tragédie nous ont tous fait trembler. Sans exception.
Et maintenant, ce sont les jours sombres.

La lumière est venu de la rue: tout un peuple s'est levé d'un seul et même élan.
Nous avons pleuré ensemble, chanté l'hymne national main dans la main, allumé des bougies pour ceux qui sont partis, refusé en bloc la barbarie, crié pour la liberté et pour la vie. Le moment a été historique; sans violences, sans désaccords, sans jugements d'apparence ou d'appartenance, un peuple unifié a envahi les rues de France, et c'était beau.

Les sceptiques diront que derrière ces bons sentiments, l'hypocrisie est latente: "Les pires censeurs pleurent sur la liberté d’expression et les semeurs de haine crient au rassemblement.", Charlie Hebdo qui a “passé son temps à lutter contre les symboles”, est devenu “tout d’un coup le symbole et le fantasme de plein de gens”, les actes de violence envers les musulmans se sont multipliés en quelques jours...

Vous avez de la chance, je ne me suis jamais considérée comme sceptique.

Aujourd'hui, je m'en fiche un peu de savoir si vous êtes Charlie ou si vous ne l'êtes pas.
Aujourd’hui, j'ai envie de croire en vous, en l'avenir. J'ai envie de croire que ce sentiment d'amour et d'espoir qui vous a uni ne s'estompera pas de sitôt; que dans un mois, un an, en 2017, vous sachiez trouver au fond de vous la même lumière qui a brillé si fort hier.

J'ai envie de croire en ce monde, que je ne comprends pas souvent et qui me fait tellement de peine, et surtout, je ne veux plus de jours sombres.

LES JOURS SOMBRES

lundi 12 janvier 2015

Une nouvelle année, un nouveau départ? 
Les premiers jours de janvier sont souvent associés à des crises de foies et de foi; nous avons tous (et moi la première) un peu envie d'imaginer que notre renaissance peut dépendre d'un calendrier, comme si l'on se réveillait d'une nuit froide et festive avec une petite gueule de bois et un nouveau soi.
Loin de moi l'envie de critiquer cette idée: si ces moments peuvent nous aider à croire en nous, je voudrais un réveillon tous les mois.

C'est pour ça que je vous souhaite de tout mon cœur une magnifique année 2015. 

Je vous souhaite la patience et l'énergie de réaliser vos projets, la force de vous accomplir, la sagesse d'assumer qui vous êtes même si parfois vous vous sentez "hors du cadre" (psssst: continuez à ne pas vouloir rentrer dans le moule), la volonté de croire au bonheur et de discerner les paillettes dans un quotidien un peu gris, les moyens de faire ce qui vous rend heureux: voyager, écrire, voir des concerts, cuisiner, lire, chanter et rire tous les jours. 

Artwork de Dallas Clayton

BONJOUR 2015 ♡

vendredi 2 janvier 2015

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.