On est de vrais touristes. Quelques jours après notre escapade imprévue et magique à Disneyland, on s'est dit que ça serait quand même marrant d'aller faire un tour à Universal Studios... J'avais toujours pas beaucoup de sous, mais il se trouve que j'avais des copains avec deux pass annuels, et que, des fois, même si c'est pas ton nom sur le pass... et bien ça marche quand même... Youhou!


Pour résumer, Universal c'est le Disneyland de tes films préférés, c'est les tournages où tu rêverais de bosser, c'est Bob l'éponge qui se balade et le mini-market d'Apu qui est ouvert toute la journée.


La meilleure attraction, c'est sûrement le Universal Studio Tour, qui te plonge dans les décors des films de tes rêves, avec quelques sensations fortes au milieu, genre le combat 3D de King-Kong contre un T-Rex. Avec ton petit wagon au milieu. Il y a eu des moments qui ont fait battre mon cœur un peu plus vite, comme quand on a traversé le décor de Retour Vers Le Futur (et de plein d'autres films d'ailleurs) avec le fameux hôtel de ville ("Sauvez l'horloge de l'hôtel de ville! Sauvez l'horloge de l'hôtel de ville!"), quand on a vu la vraie Delorean...

Gniiiiiiiiiii ♥

Quand on a traversé Wisteria Lane... C'était complétement dingue! Mais vraiment. Tu te retrouves dans la rue de Desperate Housewives, et ça devient difficile de démêler le réel du fictif. Avec la dernière saison en ce moment, j'ai eu un petit pincement au cœur...




On a fini l'attraction avec un passage dans la Guerre des Mondes et une attaque momie 3D qui foutait la gerbe (comme tous les films de Brendan Fraser, avec une exception pour Georges de la Jungle. Quoique.)


Puis pour se remettre de nos émotions, on a été assister au spectacle des animaux acteurs, qui m'a fait pousser des Hiiii, des Ooooh, des Aaaaw.
On a enchaîné sur une autre attraction mythique, Jurassic Park.


 
Promis, quand t'arrives devant la porte, avec la musique du film qui résonne, c'est presque trop beau pour être vrai. Tellement beau que tu fais pas attention aux panières avec des ponchos imperméables, tu fonces. L'attraction commence mignonnement, t'es sur l'eau, y a des dinos sympas... Puis tout commence à partir en sucette, tu rentres dans un hangar creepy et de l'eau, beaucoup d'eau te tombe dessus, puis tu fais une affreuse chute à pic et tu finis dans un grand shplouf. Tous les occupants du wagon étaient éclaboussés, mais on sait pas pourquoi moi j'étais TREMPÉE. Genre des pieds à la tête. Mon conseil: ne vous mettez jamais au premier rang tout à gauche.

Ça c'est cadeau!
La journée s'est conclu avec Shrek 4D (dans le style "Chéri j'ai rétréci le public" de Disney) et un tour dans les shops geek aux alentours.


Si un jour tu vas à Los Angeles et que tu aimes un peu trop les films des années 90, alors n'hésite pas une seconde. Et n'oublies pas ton poncho chez les dinos, et rigole un peu devant le menu du Hard Rock Café.


Hi hi hi oh oh oh!

LES VRAIS TOURISTES #2: UNIVERSAL STUDIO ♥

mercredi 25 avril 2012

Tout d'abord je voudrais que vous m'applaudissiez un peu parce que j'ai répondu à tous vos petits mots sur l'article précédent! (Je ne trouve pas ça hyper pratique pour vous d'être obligé de retourner dans les commentaires pour les lire, mais je ne vois pas d'autres possibilités...)

En planifiant (à peu près hein, je ne suis pas aussi bien organisée que Bobby ) mon voyage à Los Angeles, je ne rêvais que de concerts de punk rock, de tatouages, de scènes de films et de plages trop cools pour être vraies.
Pour être totalement honnête, une partie de moi, celle qui est un peu Peter Pan, aurait bien aimé aller visiter le tout premier Disneyland. Conçu et inauguré par Walt Disney en 1955, c'était un peu le paradis pour la Disney nerd que je suis. Mais je m'étais résignée à laisser ce rêve de côté, mon budget ridicule et les milliards de choses à faire et à voir ne le me permettant pas vraiment.

C'était sans compter sur la gentillesse sans limites de nos amis du bout du monde, Christian et Reinna. (C'était le photographe du mariage de Luzette et Jack au Mexique !). Nous nous sommes retrouvés avec plaisir autour d'un délicieux ice-cream sandwich (baaaaave) et ils rigolaient en disant qu'ils avaient une surprise pour nous... Disneyland! Invités pour toute une soirée au pays où tous les rêves se réalisent! L'enfant en moi a crié de joie tandis que j'affichais le plus grand sourire du monde! 


Après un long moment passé dans le traffic impossible de Los Angeles, nous voilà à Anaheim. Ce qui est fou quand t’arrive à Disneyland, c'est que tu crois être arrivé, et non en fait tu es à Disneyland Downtown, un genre de centre commercial de plein air GÉANT où tout est mignon, tout scintille, et où tu as envie de dépenser tous tes $$$. Tous les soirs, à 20h et des bananes, il y a un feu d'artifice de fou, et c'est sous ces lumières étincelantes que nous sommes rentrés dans le parc de mes rêves...

Une photo de bonne qualité
Mon cœur s'est emballé ♥
Le spectacle féerique Fantasmic! ♥ (qui porte bien son nom, entre fantastique et magique)




Si vous adorez déjà Disneyland Paris, vous allez tomber amoureux de celui là. Tout y est encore plus mignon, plus travaillé, plus romantique; encore plus irréel. Le château est bien plus petit mais encore plus adorable. (je vais finir par manquer d'adjectifs de mignonitude). En une soirée, nous avons pu faire Peter's Pan Flight, le vrai Pirate of the Caribbean, le spectacle Fantasmic! (♥__♥ si vous avez 25 minutes à perdre vous pouvez le voir ici) , la Haunted Mansion et le nouveau Star Tour 3D! J'y aurais bien passé la nuit, mais à minuit le parc ferme, et il était temps pour nous de rentrer à Santa Monica, le sourire aux lèvres et une petite peluche souvenir dans les bras.

Merci pour tout Walt!
Thanks again Chris & Reinna ♥




Voilà, cet article dégoulinant de cœurs ♥ et de mignonitude est terminé. La prochaine fois, je vous raconterais comment on s'est fait poursuivre par Norman Bates et comment je me suis retrouvée trempée après une chasse aux dinosaures.

LES VRAIS TOURISTES #1: DISNEYLAND ♥

vendredi 20 avril 2012

Si il y avait un endroit qu'on était impatients de visiter pendant notre Californian Trip, c'était bien Venice Beach.


Ce célèbre spot, qui borde la plage, est le repaire indémodable de tous les freaks, des skateurs, des filles en bikini et top American Apparel transparent, et aussi des touristes. On y croise des docteurs qui te prescrivent de la weed, des shops de tatouages douteux, des tournages de films et séries par dizaines, et beaucoup de gens sortis tout droit d'une dimension parallèle. On a même croisé Jésus, c'est pour dire.

 


Mon boyfriend était plus qu'impatient de skater le mythique park de Venice Beach, et effectivement c'est vraiment impressionnant. Genre les gamins de 12 ans qui s'envolent dans le bowl, comme ça, tranquillement. En fait, c'est ça, depuis le début on a l'impression d'évoluer dans un film. Un film qui serait super cool.

Venice
Boyfriend's paradise
Et sinon lui il a 12 ans.


On a conclu notre balade avec notre premier (veggie) burger américain, en regardant passer le mec qui fait de la guitare électrique en roller. Venice, quoi.


Toutes les trop belles photos sont en pellicules et faites par mon boyfriend ♥

YEAH, I'M A FREAK - VENICE BEACH

lundi 16 avril 2012

Mardi 20 mars. On s'est levés à 03h45 et on est arrivés à Los Angeles à 13h30. Entre temps, plus de 15 heures ont passé, mais ça c'est le petit effet Retour vers le Futur.
Deux heures et deux bus plus tard, nous voilà à Santa Monica, où nos copinous d'amour nous avaient préparés un accueil des plus cools.


On ne comprend plus grand chose à ce qu'il se passe, mais il est 16h et il est surtout hors de question de se poser! On ne tient pas en place.
On descend Montana Street, les yeux grands ouverts et déjà le dépaysement est complet. La plage de rêves nous attend au bout de la rue, et c'est pas loin de ressembler au paradis.


Father's office, un bar vraiment cool // Les barbiers sont omniprésents à LA
Nice doggie
Santa Monica Beach
C'est pas flagrant sur la photo, mais comme tout ici, la plage est immense. Elle est bordée d'une piste cyclable qui parcourt la ville.

Boyfriend ♥
On s'installe sur la plage (comme à la maison ♥), et on se dit qu'on est les plus heureux... On continue la promenade, le cœur léger.

La planchette de Baywatch \o/
Sinon je veux habiter ici.
Santa Monica Pier


La jetée de Santa Monica se profile à l'horizon, avec sa grande roue emblématique et son rollercoaster. C'est très touristique mais incroyablement charmant. 


 La journée touche à sa fin et c'est à la nuit tombante que nous rentrons, épuisés mais tellement heureux, avec la sensation étrange de se sentir vraiment chez soi...

WE'RE IN SANTA MONICA, BITCHES

mercredi 11 avril 2012

Youhou! Je suis de retour! Complètement à l'ouest et un peu déprimée ( le marathon des 4 derniers épisodes de Desperate Housewives et le vidage de valise n'ont pas vraiment arrangé mon cas) mais aussi les yeux brillants et des images merveilleuses plein la tête.

Je ne sais pas vraiment comment organiser mes pensées et résumer mon voyage, mais vu que j'ai vraiment envie de vous en parler, je vais commencer par quelques pensées, faits et anecdotes sur cet incroyable endroit qu'est la Californie, et en particulier Los Angeles.


 ☆ La Californie (comme le reste des USA je suppose), c'est GRAND. Mais alors vraiment. On avait été prévenus, mais on l'a réalisé lors de nos pérégrinations, où le moindre trajet pour aller d'un point à l'autre, même dans le même quartier, devient vraiment compliqué quand t'as pas de voiture. On a gardé la notre 8 jours sur 15, et on saura pour la prochaine fois qu'on la prendra dès notre arrivée (ou un van tant qu'à faire!).

 ☆ C'est vraiment très facile de trop manger. Il y a des milliers de spots de bouffe, partout, ouvert tout le temps, et dont les effluves huileuses viennent te titiller les papilles dans chaque rue. Par exemple, le cool fast-food In-N-Out est ouvert jusqu'à 1h00 du matin (quand c'est pas 24/24) et je peux confirmer qu'à 00h30, c'est plein. Paradoxalement, c'est aussi très facile de très bien manger. La nourriture bio est omniprésente, que ce soit dans les supermarchés géants Whole Foods ou dans les snacks et restos. Il y a des alternatives végétariennes et végan PARTOUT et c'est normal, et même des fast-food végan (Veggie Grill je t'aime viens en France s'il te plaît). Bref, je me suis régalée, mais j'approfondirais ça un peu plus tard!

☆ Si comme moi tu as les fesses un peu ramollies et une sacrée tendance à pas trop aimer le sport, tu vas un peu culpabiliser. À Los Angeles, les gens prennent soin d'eux et de leur apparence. C'est ce dont je me suis rendue compte quand après 14h de périple France-USA, nous sommes allés nous balader sur la plage de Santa Monica et qu'on a croisé à peu près 2500 joggeurs alors que moi j'avais juste envie d'une bière fraîche.

☆ Los Angeles, c'est aussi Hollywood, le pays du cinéma et des stars. On est tombés par hasard sur 6 tournages en 15 jours, que ce soit dans les rues de Santa Monica ou à Venice Beach. On a aussi croisé le Hobbit/Scientifique de Flashforward Dominic Monaghan dans un café et je peux vous dire que dans la vraie vie, il a un style de  kéké footballeur. 

☆La prochaine fois que je pars en Californie, c'est avec une valise vide et un compte en banque plein. Seriously, c'est le paradis du shopping. Il y a des Urban Outfitters et des Forever 21 à chaque coin de rue, des Vans à 45$ et des vernis Essie à 8$, des boutiques de créateurs magiques, vraiment, c'est la ruine assurée. J'étais déjà un peu ruinée avant de partir alors je n'ai pas vraiment craqué, mais j'ai pu ramener quelques petites merveilles au fond de ma valise.


Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je retourne combattre les effets du décalage horaire sous mon plaid devant Gossip Girl. xoxo



CALIFORNIA ☆ RANDOM FACTS

samedi 7 avril 2012

Latest Instagrams

© a pirate's life for me. Design by Fearne.